Avec un mois de novembre particulièrement chargé qui s’est fini par la COVID, je n’ai pas lancé le game pass. Il faut dire deux choses. La première, c’est que je n’ai pas raté grand-chose. En effet, Microsoft pour ma part propose de moins en moins de bons jeux sur le game pass. C’est une erreur stratégique conséquente, Microsoft par son catalogue commençait à se tailler une bonne réputation et reprenait de l’avance sur Sony. La seconde, c’est que j’ai beaucoup de mal à jouer après Elden Ring. Souvent après un jeu aussi prenant, je tombe dans le casual, et c’est ainsi que j’ai racheté une Wii.

Acheter une Wii en 2022, mais quelle idée ?

J’ai déjà eu une Wii par le passé et je pense que je n’en ai pas profité. J’ai lancé les émulateurs sur PC dont Dolphin, on arrive à des choses qui sont très jolies du fait de la résolution, mais l’expérience PC est « compliquée ». En effet, on peut contourner les capteurs pour la Wii avec du Bluetooth, on trouve de nombreux accessoires compatibles PC pour remplacer la barre, mais finalement, c’est trop de paramétrage. J’ai découvert dernièrement un petit accessoire du nom de Wii2HDMI qui permet de remplacer les câbles originaux qui finissaient dans la prise péritel. Comme son nom l’indique, le branchement de la Wii se fait directement sur le HDMI.

Il s’agit d’un boîtier qui existe sous de très nombreuses versions, j’ai pris le plus vendu sur Amazon à 7.5€. Une fois qu’il est branché, il suffit de se rendre sur les paramètres de la Wii et de régler le type de téléviseur pour avoir du 480p.

Attention toutefois à ce qu’on peut lire sur les fiches produits. Il ne s’agit pas d’un « upscaler », on joue sur les mots. En effet, il vous permet d’utiliser votre Wii sur un écran 1080p ou même 4k mais cela reste une Wii. Cela dit, à l’œil nu, et ce n’est pas psychologique, c’est mieux. Qualité du câble original ? Je ne sais pas, mais le rendu sur des jeux colorés nous ferait oublier qu’il s’agit d’une console de 2006.

En fond sonore, un chat roux !

Du hack !!!

J’ai acheté la console à un vendeur professionnel sur Ebay. La console en extérieur avait été nettoyée et l’emballage était propre. Sur leboncoin, des gens vendaient leur console à plus de 100€. Il faut dire que souvent la console est vendue avec de très nombreux accessoires et des jeux, pour ma part, je ne suis intéressé que par le minimum. À l’allumage, j’ai eu la surprise de voir que la console était déjà hackée.

S’il y a bien un constructeur qui aura été malheureux avec le piratage de ses consoles, c’est bien Nintendo. Jusqu’à la Switch dans sa première version, toutes les consoles Nintendo sorties ces dernières années se hackent. La procédure de hack de la Wii se fait par l’exploit Letterbomb. Il suffit de prendre l’adresse MAC de sa console, d’obtenir un fichier, de l’ouvrir avec le mail, c’est fini.

Je suis toujours fasciné par ce type d’exploit. Je me souviens d’avoir hacké ma première Wii avec la méthode Légo Batman, un moment surréaliste. La côte du jeu avait grimpé en flèche, dans le jeu un bug permettait de casser la console.

Un contrôle parental et une mise à jour bloquée

Le vendeur n’a pas pris le temps de formater la console ni même de retirer la carte SD. La première difficulté rencontrée, c’est le contrôle parental. Je ne voulais pas formater la console du fait qu’il y a toujours un risque de brick sur une console modifiée. Vous allez répondre à la question secrète, vous dites que vous avez oublié, on vous donne un code et vous avez un code de réinitialisation sur ce site. Le code source est même disponible.

La seconde difficulté m’aura pris davantage de temps. En effet, la console se trouvait dans une version 4.2E, la dernière version, c’est 4.3E. La mise à jour renvoyait un code 32004 que vous trouvez à de nombreuses reprises sur internet. La solution vient d’une vidéo totalement inattendue, face caméra, tournée certainement entre deux rendez-vous.

Seule solution réellement fonctionnelle, l’auteur explique qu’à un moment une mise à jour a eu lieu et qu’elle a partiellement fait sauter le hack. Vous lancez la console en maintenant le doigt appuyé sur reset. Vous démarrez ainsi sur bootMi toujours présents et vous réinstallez l’intégralité de vos fichiers de hack. Votre console se met alors à jour.

De la Wii et du Linux !!!

Bien évidemment, ce que je décris n’a de valeur qu’à titre purement expérimental ou si vous êtes en possession du disque original. Pour la partie précédente, on notera que j’ai reçu un objet dans l’état et que l’état c’était hacké 🙂

La manière « conventionnelle » pour jouer à vos jeux Wii sur un disque dur externe, c’est de le formater en WBFS. Il s’agit d’un format propre à la Wii. La problématique, c’est que ce format n’est pas reconnu de façon native par le système d’exploitation, que ce soit Linux ou Windows. Vous ne pouvez donc pas vous contenter d’un simple copier-coller. Il est nécessaire de passer par un programme intermédiaire. Sur Windows, c’est le vétéran Wii Backup Manager qui fait ce travail. Sur Linux, on a eu des alternatives comme Wiithon ou Wibackup Fusion. Il se trouve qu’à l’époque ces programmes marchaient mal, plus aucun n’est présent dans les dépôts Ubuntu. Il est nécessaire de compiler pour avoir quelque chose.

En fin de compte que Usb Loader GX, le lanceur de jeux sur Wii, est capable de lire des fichiers sur des disques NTFS dans un format compressé à l’extension .wbfs. Pour convertir une ISO dans ce format, on passe par la ligne de commande wit. Wit pour Wiimms ISO Tools s’installe par un simple ./install.sh. La commande assurant la conversion est :

wit copy --wbfs *.iso /home/cyrille/nom.wbfs

On pourrait penser que c’est termineé, mais l’architecture est plus complexe que cela. Les fichiers doivent être mis dans un répertoire du nom de wbfs. Et dans ce répertoire, les noms doivent être l’ID du jeu que vous pouvez trouver par exemple dans Gametdb.

En conclusion

Console d’un autre âge, mais au catalogue de jeu infini et familial. J’ai trouvé sans chercher cette Wii pour 40 €, le contournement des obstacles et l’écriture de ce billet, c’est finalement le plus long !

2 Comments

  1. J’ai toujours une WiiU en stock. Une PS3 en stock.
    Aucune idée de ce que j’en ferai…

    Tant que les consoles Nintendo se laissent hacker…
    PAr contre clairement côté hack si on n’a pas de Windows, c’est chiant.

    1. La PS3 me sert de lecteur Blueray maintenant ou alors un coup de folie pour d’anciens jeux…idem pour la 360. Même pas eu envie de hacker ça vu le temps que je passe à jouer ces dernières années…. Mais c’est sur que c’est hyper rentable, là. C’est la période où une console est trés dévaluée et pas encore recherchée par les collectionneurs.

Comments are closed.