De vraies économies avec les Epson EcoTank

Il ne s’agit pas d’un billet sponsorisé, mais d’un avis consommateur lucide par quelqu’un qui utilise des imprimantes personnelles depuis plus de 20 ans. Jusqu’à il y a peu, deux grands types d’imprimantes : les imprimantes laser, les imprimantes à jet d’encre.

  • Les imprimantes Laser présentent l’intérêt de pouvoir imprimer de gros volumes avec une qualité toujours impeccable, l’encre ne sèche jamais. On va recommander ce type d’imprimantes pour les gens qui ont de gros besoin. Il se trouve que si au coût à la page, qui est l’aspect le plus important c’est économique, un toner peut facilement avoisiner les 130 €. Certaines parties doivent être changer au bout d’un certain temps, notamment le tambour. Enfin dernier point et pas des moindres, les imprimantes laser sont destinées à la bureautique, elles sont mauvaises en photo.
  • Les imprimantes grand public, avec les imprimantes à jet d’encre. Vous allez pouvoir trouver ce type de produits aux environs de 40 € et le remplacement de l’ensemble des cartouches va coûter … 40 €. On est donc sur un problème de fond entre le coût du matériel et le prix de l’encre. En 2014, le site Numerama comparaît les prix de l’encre à celui du parfum, pour finir à la conclusion que le tarif était plus élevé que le Chanel n°5. Un prix élevé de l’encre et un matériel jetable, contrairement aux imprimantes laser, l’encre finit par sécher et encrasser les têtes de l’imprimante.

Dans un cas comme dans l’autre, il est possible de payer moins cher des encres dites génériques. En théorie c’est comme les médicaments génériques, à savoir que l’efficacité est la même, mais du fait que ce ne soit pas « de la marque », on va payer moins cher. Certaines enseignes en ont fait leur spécialité, on peut trouver des encres à 50% moins cher. Il faudra alors distinguer l’encre officielle, l’encre générique d’un site spécialisé et des cartouches d’encre que vous trouvez à tarif dérisoire. De façon évidente on a une différence de qualité, certaines marques d’imprimantes en sont arrivées à bloquer l’utilisation de cartouche générique avec pour prétexte la préservation de la machine mais en réalité forcer le consommateur à payer le produit officiel. Même si derrière il y a un but commercial évident et encore plus quand un produit coûte moins cher que l’encre, l’utilisation de cartouches génériques a tendance à dégrader les imprimantes.

Il y a donc de façon évidente un problème avec les imprimantes, et cet appareil qu’on pensait obsolète avec la disparition du papier au profit des documents électroniques est devenu très tendance avec les différents confinements mondiaux et les documents, notamment ceux des élèves qu’il a bien fallu imprimer à son domicile.

Le concept des EcoTank est apparu il y a quelques années, je cite EcoTank de la marque Epson car c’est le modèle que j’utilise et je pense que la marque a été la première à se lancer sur le marché même si la concurrence a suivi. Le concept de l’EcoTank tient dans les deux écrans suivants :

Au lieu de remplacer les cartouches d’encre, on a des réservoirs qu’on va remplir sur le côté de l’imprimante. L’opération est simple, on prend, on ouvre, on presse sur le récipient et on met à niveau. Le site annonce environ 4500 pages en noir et blanc et 7000 pour la couleur. Pour imprimer largement à domicile du fait d’avoir des enfants, et d’être deux enseignants à la maison, je confirme. L’imprimante a été achetée en juin 2019, je n’ai pas eu à remplir la couleur, j’ai rempli le noir en février de cette année.

L’économie est donc conséquente sachant que l’encre vendue par Epson est à 40 € pour les quatre flacons, magenta, bleu, jaune et noir. La différence se fait au coût à l’achat, l’imprimante est vendue aux environs de 200 €. L’amortissement cela dit au prix de l’encre est particulièrement rapide.

Si vous imprimez de façon régulière, je ne peux que vous conseiller de vous orienter vers ce type de produit : encre pas chère et vendue par le constructeur, coût à la page incomparable avec les autres technologies du marché. Le laser conserve l’avantage de la rapidité d’impression mais se destine alors à des professionnels, les imprimantes à 40 € n’ont pour moi aucun sens, plutôt que d’investir dans ce type d’appareil mieux vaut limiter au plus les impressions et réellement en cas de besoin, imprimer chez un voisin ou un lieu spécialisé.

Limiter ses impressions au profit de documents virtuels est un conseil de bon sens quel que soit l’appareil que vous utilisez, néanmoins parfois on n’a pas le choix, notamment quand il faut faire le travail de ses enseignants !