La chaîne de lettres

Voici ce que j’ai pu avoir dans ma timeline Facebook ces jours-ci, le type de choses qui m’épuise. Relayé par mes collègues qui sont des gens très intelligents et diplômés. Pourtant, face à l’informatique, la sensation qu’on ne pense plus est omniprésente. Voici ce qu’on appelle une chaîne de lettres.

Avant Hier, Fb/Méta me demande si je veux m’abonner…sinon pleins de pubs, et accès à mes photos sans demander l’autorisation Effectivement impossible de me connecter sans accepter la pub (ok il y en avait déjà) mais l’accès à mes photos ça me gêne…. Selon l’émission 6O Minutes juste au cas où vous l’auriez manqué : un avocat nous a conseillé de poster ceci. La violation de la vie privée peut être punie par la loi. REMARQUE : Facebook Meta est maintenant une entité publique. Tous les membres doivent poster une note comme celle-ci. Si vous ne publiez pas de déclaration au moins une fois, il sera techniquement compris que vous autorisez l’utilisation de vos photos, ainsi que les informations contenues dans les mises à jour de statut de votre profil. JE DÉCLARE PAR LES PRÉSENTES QUE JE NE DONNE PAS MA PERMISSION D’UTILISER AUCUNE DE MES DONNÉES PERSONNELLES OU PHOTOS. Copie, colle, ne partage pas.

Quelques posts de mes collègues.

Analyse de la chaîne de lettres

Nous allons nous arrêter sur quelques passages, il y aurait beaucoup à en dire. Dans l’actualité, Méta propose prochainement un abonnement payant. Ce n’est pas une surprise, c’est Musk qui a ouvert le bal en premier. On le sait, les réseaux sociaux se portent mal, il faut rentabiliser. Les gens ont admis l’idée de payer pour des journaux, de payer pour tout d’ailleurs. On tente sa chance même si finalement, il est plus délicat de faire payer pour des contenus qui sont parfois les nôtres. Ne pas s’abonner ne change rien à la situation actuelle. C’est payer qui permet de stopper les pubs, ne pas payer ne change rien à la situation actuelle.

Le passage de Méta au payant est frais. On suppose donc que quand on fait référence à l’émission 60 minutes, c’est une émission très récente. Aucune trace ne fait référence à une émission 60 minutes sur l’année. La dernière référence à 60 minutes était en 2021 pour Frances Haugen la lanceuse d’alerte.

Méta serait devenu une entité publique… Cela voudrait dire que Mark Zuckerberg aurait été dépouillé de son entreprise et qu’elle serait devenue une entreprise nationale. De quelle nation ? On ne sait pas. On se doute que la nationalisation d’une entreprise américaine, ce serait quand même une nouveauté qui aurait fait le tour du monde.

Et bien sûr, il y aurait une espèce d’easter egg, un code secret, une espèce de porte dérobée qui ferait obéir Facebook par un copier-coller. Les mots magiques : « JE DÉCLARE PAR LES PRÉSENTES QUE JE NE DONNE PAS MA PERMISSION D’UTILISER AUCUNE DE MES DONNÉES PERSONNELLES OU PHOTOS »

Des profs face à l’informatique

Origine et utilité

Le site Hoax Buster spécialisé dans le debunk de fake news vous livre une compilation de ces faux messages qui apparaissent depuis 2013 ! Vous avez une analyse détaillée de ces fakes. Historiquement, d’après Wikipédia, la première chaîne de lettres date du Moyen Âge. Il s’agissait de faire copier des textes religieux. Avec la généralisation des mails, on a connu une explosion du procédé. J’ai souvenir, dans le début des années 2000, de recevoir des courriels qui expliquaient que si on n’envoyait pas le message à 10 amis, on allait mourir de mort atroce.

Alors quel intérêt, à part pour faire passer pour des crétins les gens ? À l’époque, l’initiateur du courrier était dans la chaîne de lettres. Car les gens faisaient de façon systématique répondre à tous. Il récupérait ainsi un carnet d’adresses de personnes susceptibles d’être plus sensibles au spam et aux arnaques de manière générale.

Voici le résultat de ma recherche dans Facebook.

Force est de constater que c’est encore plus simple avec Facebook. Tous ces profils sont donc susceptibles d’être de potentiels pigeons. On comprend dès lors que ce qui peut sembler anodin devient tout de suite plus grave. Il est d’autant plus regrettable que la vérification ne prend que quelques minutes, ou moins si on n’est pas totalement dénué de bon sens.

Et Facebook dans tout ça ?

Si c’est gratuit, c’est vous le produit, dit l’adage. Vous avez accepté lors de la création de votre compte les conditions d’usage. La moralité, c’est que Facebook peut faire ce qu’il veut de vos données personnelles. Et c’est ce qu’il fait. Vos données sont revendues, étudiées, profilées de façon à mieux vous cerner, vous traquer sur le web.

Penser que vous avez un moyen d’agir sur Facebook, c’est croire au père Noël. La seule manière d’échapper à Facebook, c’est de supprimer votre compte… ou pas. En 2018, le Monde titrait : Comment Facebook piste les internautes qui ne sont pas sur le réseau social. Il est apparu en effet que la société américaine récoltait des données sur tout le monde et créait ainsi des profils « virtuels » d’individus qui n’existaient pas sur sa plateforme. Comment ? Par les nombreuses ramifications du réseau comme les boutons like, les rachats de données, les croisements et tant d’autres.

Il est particulièrement difficile d’échapper aux GAFAM, on peut en outre éviter de s’attirer des problèmes en ne laissant pas son cerveau sur la commode quand on prend un smartphone ou un ordinateur.

3 Comments

  1. Je pense que le terme « public » dans cette « lettre » est une erreur de traduction. J’imagine qu’à la base, le texte était rédigé en anglais.

    D’ailleurs, on sent que les tournures de phrases ne sont pas toujours très naturelles en français.

    Sinon, une entreprise « public » – public company – au sens anglo-saxon du terme est une entreprise dont on peut acheter des actions et qui est cotée en bourse (voir : https://en.wikipedia.org/wiki/Public_company).

    Donc rien à voir effectivement avec un Service Public comme la Sécu ou la Poste.

  2. Pardon, j’ai oublié d’ajouter que l’émission « 60 Minutes » à laquelle il est fait allusion n’est probablement pas celle de M6 mais plutôt celle du réseau de TV américain CBS. Il faudrait aller voir sur leur site si un de leur programmes a été consacré à Meta dernièrement.

Comments are closed.