Redécouvrez vos villes avec un rallye urbain

Le monde change, c’est une évidence. Parmi les tendances qu’on peut constater, privilégier le moment au lieu de l’objet. Aujourd’hui, on cherche à vivre des expériences, que ce soit une découverte, un cours, un concert ou un partage. On peut voir cette tendance dans le jeu de société qui a fortement évolué durant les années pour arriver à l’escape game. Le jeu ne se rejoue pas, il se fait une fois, il devient une aventure plutôt qu’une routine. Un moment exceptionnel. En toute logique, la visite traditionnelle de la ville avec le guide à la main devient rallye urbain.

Le rallye urbain, une chasse au trésor dans la ville

Cette mouvance est désormais ancrée, jusque dans les Airbnb où l’on ne vous propose pas de simples hébergements, mais de l’insolite. Dormir dans les arbres, une yourte mongole ou même des tiny houses. On veut de l’original, de l’insolite, on veut aussi de l’extérieur et de la ludification. En effet, la simple promenade sans but, c’est fini, dorénavant, on fait géocaching. Fini de marcher pendant des kilomètres pour voir le paysage, aujourd’hui, on part à l’aventure.

Avec une perte d’intérêt pour la culture, trainer ses enfants dans une visite stricte des monuments, c’est ennuyeux. Si à présent, on transforme cette visite en chasse au trésor, elle prend un autre sens. Des sociétés se sont spécialisées dans ce type d’événements et proposent des partenariats avec les offices de tourisme.

J’ai pu en réaliser deux, un sur Narbonne, un sur Toulouse. Dans le cas de Narbonne qui est ma grande ville de proximité, il s’agissait de parcourir la ville pour ouvrir un coffre qui se trouvait à l’office du tourisme. On récoltait des indices qui permettaient d’obtenir la combinaison. L’idée, bien sûr, c’est de visiter la ville de Narbonne. Pour ma part, Narbonne étant un centre administratif ou un lieu de courses, je ne connaissais pas le banc du géant ci-dessous. J’ai trouvé intéressant de redécouvrir la ville sous cet aspect.

Source : https://hippiechai.com/

Le rallye dans les grandes lignes

Le rallye urbain de Narbonne était sympathique, mais j’ai préféré celui de Toulouse organisé par la société Granhòta. En effet, à la différence de Narbonne où l’on vous donnait les étapes pour trouver les énigmes, à Toulouse, il fallait trouver le chemin par soi-même. Rendez-vous avec l’animatrice au pied de l’office du tourisme. Vous démarrez avec une sacoche. Dans la sacoche, différents objets qui vont vous permettre de mener à bien votre quête. Un plan de la ville, un livret avec les différentes étapes à faire, d’autres objets dont on comprendra l’utilité plus tard.

Les énigmes sont accessibles, il ne s’agit pas de piéger les participants. Elles sont souvent claires et ludiques. Il s’agit de se promener dans les rues de Toulouse et selon les endroits, les monuments, trouver un code, superposer un transparent sur une carte pour trouver l’étape suivante. Par exemple, on va trouver dans certains endroits de la ville, la combinaison du cadenas qui permet d’ouvrir une trousse et de réaliser un puzzle qui correspondra à une énigme.

Nous ne sommes restés coincés qu’une seule fois, même si on n’était pas passé loin. Nous avions un numéro de téléphone de contact, nous informions l’animatrice de notre position. Il fallait réaliser le parcours en moins de trois heures, la dernière énigme correspondant au point de rendez-vous. À la fin, les différentes énigmes permettant d’ouvrir ou non le coffre, ambiance fort Boyard garantie !

Le rallye urbain ne remplacera pas la visite traditionnelle

Sans équivoque, l’expérience est à faire. Attention, elle a un coût tout de même, 40 € pour Toulouse. Cela correspond à 20 € par personne pour une expérience de 2 h 30, c’est donc largement plus cher qu’une séance de cinéma. Si on fait abstraction du prix, il n’y a finalement qu’un reproche que je ferai au rallye : le temps. Nous avons fait avec le jeu de piste de nombreux monuments de Toulouse, mais nous n’avons pas pu prendre le temps de les visiter. Nous avons fait un passage éclair dans la basilique Saint-Sernin, c’est un monument magnifique qui ne se visite pas en cinq minutes.

Je pense que le rallye urbain est une excellente expérience pour qui veut redécouvrir qu’il connaît déjà, ou une introduction s’il compte passer quelques jours. En effet, on peut attaquer par le rallye et revoir les monuments par la suite.

Le patrimoine culturel de nos villes, je pense, mérite qu’on s’y intéresse davantage qu’en quelques minutes.

2 Comments

  1. Quand je pense que mon père me faisait ça gratos sur les lieux de vacance quand j’étais gamin, avec même des enfants des voisins… Ok, les énigmes étaient à mon niveau d’enfant mais quels souvenirs même après 40 ans :'(

  2. Le Geo-caching m’a permis de découvrir ma région sous un autre angle. Mais pas d’explication sur les alentours. A propos de ludification, j’ai accompagné des élèves niveau collège visiter un musée gallo-romain. La visite traditionnelle m’a été assez pénible tant il fallait rappeler à l’ordre les élèves. Difficile pour eux de garder l’attention durant un temps prolongé. En revanche, le jeu de fin les a davantage intéressés.

Comments are closed.