R.N. aux racines d’un nom et d’un logo

En 2018, Marine Le Pen, pour « dédiaboliser » le « Front National » décide de changer le nom de son parti pour le R.N. (Rassemblement National). En effet, elle espère ainsi rendre le parti plus présentable et faire oublier le passé de son père. Un héritage devenu bien trop encombrant, entre un passé personnel sulfureux et de très nombreux dérapages médiatiques.

Ainsi, pour acter ce changement de nom en « Rassemblement National », madame Le Pen le fait valider par ses militants (81% de oui). Elle déclare alors pour l’occasion :

Ce changement de nom ferme un chapitre de l’histoire de notre mouvement national ouvert il y a un peu plus de quarante-cinq ans, mais c’est pour mieux en ouvrir un autre qui, je le crois, ne sera pas moins glorieux.

Marine Le Pen

Fermer un chapitre ou retour aux origines ?

Mais le FN, en changeant de nom pour faire oublier qu’il est d’extrême droite, a choisi le nom d’un parti fasciste et collaborateur… c’est ballot !

En effet, en février 1941, Marcel Déat fonde le « Rassemblement National Populaire » (RNP), parti collaborationniste. Il avait pour but « le nouvel ordre européen ». Comprenez : « la victoire du nazisme en Europe ».

Marcel Déat sera en 1944 ministre du Travail et de la Solidarité Nationale du régime de Vichy. Son parcours est pour le moins singulier: Il commence sa carrière politique à la SFIO, chez les socialistes. Pendant quelques mois, il aura été ministre de l’Air sous l’étiquette U.S.R (Union des Socialistes Républicains) en 1936. En 1939, il s’oppose farouchement à l’entrée en guerre de la France. Quand Pétain, signe l’armistice, le 22 juin 1940, il s’empresse de le rejoindre et appelle à la collaboration. Bien entendu, il quitte la France en août 1944 et prend la route de l’exil direction l’Italie où il terminera ses jours (1955).  Il sera condamné à mort par contumace en juin 1945.

Des logos tristement célèbres

Comme tout bon parti d’inspiration « national-socialiste », le RNP se déclinait dans différentes versions : « Jeune » avec les JNP (Jeunesse nationales populaires), des dérivés syndicalistes comme le FST (Front social du travail), « Union de l’Enseignement » qui regroupait les profs fascistes, le « Centre paysan », etc.

On notera la forte ressemblance du drapeau à celui des nazis, mais aussi l’utilisation d’emblèmes comme celui-ci : Un poing tenant trois torches encadré d’un fer à cheval.

La « Milice Nationale » au service du RNP avait ce logo : une tête de bélier zodiacal coiffée d’une flamme tricolore. Tient tient…où a-t-on déjà vu cette flamme ?

La création du Front National bien avant le R.N.

En 1972, Jean-Marie Le Pen fonde le « Front National » avec un certain Roland Gaucher, ancien collaborateur ayant appartenu au « Rassemblement National Populaire ». Pouvait-il ignorer que cette flamme tricolore avait un passé pas très glorieux ? Certainement pas. Pour la petite histoire, le premier trésorier du FN était Pierre Bousquet, ancien Waffen-SS… Mais je m’éloigne de la flamme.

La flamme du R.N. viendrait d’ailleurs…

En fait, la flamme ne viendrait pas du R.N.P, parti fasciste français, mais du M.S.I (Mouvement Social Italien). Il s’agit d’un parti néo-fasciste italien fondé en 1946 par Giorgio Almirante, après l’interdiction du « Parti National Fasciste » de Mussolini. Comme quoi, quand on veut récupérer un symbole fasciste, autant se tourner vers son pays d’origine !

Filiation d’autant plus facile, que parmi les mouvements à l’origine du F.N. se trouve « Ordre Nouveau ». C’était un parti violent rassemblant des néofascistes nostalgiques de Pétain et de l’Algérie française. Ce dernier était aidé financièrement par le M.S.I. De la même façon, M.S.I. participera aux premières campagnes du FN en fournissant son logo.

La flamme est dans la symbolique mystique fasciste. En effet, elle représente la fidélité au passé et la projection vers l’avenir. Son socle symbolise la tombe de Mussolini. On comprend que cette filiation est difficile à revendiquer ouvertement. Jean-Marie Le Pen affirmera plusieurs fois que le FN n’avait rien à voir avec le M.S.I.

En 2011, Assunta Almirande, veuve du fondateur du MSI, lors d’un échange avec Marine Le Pen dira :

« Elle sait qu’on lui a donné notre symbole (la flamme) » et d’insister « Vous avez conservé la flamme !», forçant Marine Le Pen à lui répondre « On vous l’a empruntée, on a soufflé dessus »…

Quoi qu’il en soit, malgré son changement de nom, le R.N. est toujours rattrapé par le passé, qu’il essaye de faire oublier. Et même s’il a changé de nom, la flamme, elle, est toujours là, modernisée certes, mais bien là et elle représentera toujours les origines fascistes du parti.

Sources :

https://www.lhistoire.fr/do%C3%B9-vient-la-flamme-du-fn

https://www.tf1info.fr/elections/fn-que-signifie-cette-flamme-que-marine-le-pen-ne-veut-plus-voir-2001131.html

https://www.retronews.fr/politique/echo-de-presse/2018/03/14/ce-quetait-le-rassemblement-national-populaire

https://www.lemonde.fr/politique/article/2018/06/01/marine-le-pen-annonce-que-le-front-national-devient-rassemblement-national_5308450_823448.html

https://www.liberation.fr/checknews/2018/03/13/est-il-vrai-qu-il-existait-un-rassemblement-national-populaire-collaborationiste_1653353/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rassemblement_national#Origines

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_social_italien_%E2%80%93_Droite_nationale

https://www.lexpress.fr/actualite/politique/fascisme-antisemitisme-la-memoire-selective-de-marine-le-pen_970971.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_nouveau_(mouvement)

https://www.rts.ch/archives/tv/information/temps-present/3441467-ordre-nouveau.html

4 Comments

  1. Toute l’ambiguïté réside aujourd’hui dans l’emballage à la fois vertueux, social et populaire que veut afficher ce mouvement qui n’est autrement qu’anti-démocratique, inégalitaire et profondément discriminatoire.

    Merci pour cet article.

    1. Tout à fait. Le fascisme et le nazisme mettaient souvent en avant le « social »… mais on peut remonter à Louis Bonaparte qui s’est fait élire président (1848) avec un discours très social avant de faire un coup d’Etat et de se faire couronner empereur.
      Merci pour la lecture 😉

Comments are closed.