Cobra Kai, la suite de Karaté Kid.

Cobra Kai est une série apparue sur Youtube en 2018. Après deux saisons elle est rachetée par Netflix qui voit en elle un beau potentiel. La saison quatre vient d’être diffusée sur la plateforme et la saison cinq est déjà tournée.

Ça parle de quoi ?

La série raconte la suite de Karaté Kid, 34 ans après la fin du premier film. Pour les plus jeunes, Karaté Kid raconte l’histoire de Daniel Larusso, qui vient d’emménager à Los Angeles avec sa mère. Très vite il se fait persécuter par une bande d’ado menée par Johnny Lawrence, double champion de karaté appartenant au dojo Cobra Kai dirigé par John Kreese. Daniel va trouver du soutient en la personne de M Myagi, vieux jardinier servant de concierge dans la résidence de sa mère. Il lui enseigne de karaté et Daniel remporte le tournoi de All Valley face à Johnny. Il y aura une suite qui se déroulera au Japon, puis un troisième film où Daniel se fait recruter par Cobra Kai et le vicieux Terry Silver ami de John Kreese.

Donc, 34 après, Johny Laurence qui vient de perdre son travail, décide de rouvrir le dojo Cobra Kai et d’enseigner le karaté comme il l’a appris : « Frappe le premier, frappe fort, sois sans pitié ». Cette ouverture ravive les vieux démons de Daniel Larusso, entrepreneur qui a très bien réussi sa vie. Il décide lui aussi d’enseigner à nouveau le karaté que lui a enseigné M Myagi. La rivalité entre les deux hommes reprend…

C’est bien Cobra Kai ?

Oui. Et pour plusieurs raisons. Déjà parce que l’on prend plaisir à retrouver les personnages que l’on a vu quand on était enfant. Ensuite parce que cette série est beaucoup plus intéressante que les trois films. Normal vu que l’on prend le temps de développer les personnages au fil des 10 épisodes (de 30mn) par saison. On se retrouve donc face à des personnages beaucoup plus complexes et attachants.

[Spoil] En plus de retrouver Daniel et Johnny, Kreese revient et il est toujours aussi inquiétant, tout comme Terry Silver dans la dernière saison. Même Ali Mills, l’ancienne petite ami des deux rivaux fait une brève réapparition. Le méchant du deuxième film Chozen a participé à deux épisodes de la saison 3 et va avoir une place importante dans la saison 5…[fin du spoil]

Plus c’est gros plus ça passe !

Bien sur cette série a beaucoup de défauts. Déjà la réalisation fait très « série TV des années 80 ». A croire qu’ils n’ont pas de chef opérateurs. Même si les personnages principaux sont bien développés il y a un peu trop de changement de caractères à mon gout.

Autre chose, mais on est vraiment dans l’esprit des films d’actions des années 80, c’est que sauf une exception [Spoil] Miguel, de Cobra Kai perd l’usage de ses jambes [fin de Spoil], les gamins des dojos rivaux se foutent sur la gueule à longueur de temps sans avoir de grosses blessures. Ils déclenchent une émeute au lycée et pillent une maison sans être inquiétés plus que ça par la police.

On a même l’impression que les parents sont inexistants. Pourtant les jeunes sont (très) souvent maltraités par leurs senseis respectifs qui les utilisent allégrement pour assouvir leur vengeance. Bref. Plus c’est gros plus ça passe !

Cobra Kai une bonne dose de nostalgie

Malgré tout ça, la série est très bien rythmée, 30 mn par épisode ça aide. Il y a de nombreux rebondissements et les chorégraphies des combats sont rondement menées. La musique accompagne bien cet univers en restant dans les l’ambiance des 80’s.

Bien que souvent les thèmes soient sérieux; misère sociale, harcèlement scolaire, dépression, etc. le ton employé est très léger voire drôle. Ces quinquas qui essayent de retrouver leur jeunesse grâce à leur rivalité est traité avec beaucoup de second degré.

De plus, les « vieux » comme moi, regardent évoluer les senseis, et les « jeunes » leurs élèves. Pas besoin d’avoir vu les films pour comprendre l’histoire car de nombreux flash-back (vers les films) sont là pour faire des piqures de rappel.

C’est donc une série pour toutes les générations que l’on regarde (ou pas) avec nostalgie en laissant de côté son côté rationnel tout en prenant beaucoup de plaisir.

Bande annonce de la saison 1