Patchwork, un jeu de société avec du Tetris

D’après Wikipédia un patchwork est une technique de couture qui consiste à assembler plusieurs morceaux de tissus de tailles, formes et couleurs différentes. Ce sera l’idée de patchwork.

Déroulement d’une partie de patchwork

Au centre, vous avez une grille qui fait penser à celle du jeu de l’oie. Chaque joueur a son pion et va avancer sur la grille par rapport au nombre inscrit sur le sablier de la pièce qu’il vient d’acheter. Chaque pièce a une forme bien particulière qui fait penser à Tetris. Ces pièces ont un coût, qu’on va payer sous forme de boutons. Et ces mêmes pièces vont vous rapporter, elles aussi, un certain nombre de boutons à différents endroits du jeu.

Vous avez sur la piste du « jeu de l’oie », des cases où vous récupérez l’ensemble des boutons que vous avez sur votre grille. Ainsi au début du jeu, vous ne pourrez accéder qu’à des petites pièces ou des pièces « ingrates ». Comprenez des pièces qui ne coûtent pas cher, mais qui ont des formes très complexes à placer ou des pièces faciles mais qui consomment beaucoup de pas.

Le jeu s’arrête pour le joueur quand il a franchi la ligne d’arrivée. À partir de ce moment, sont comptées deux choses : le nombre de boutons qu’il a encore en sa possession, le nombre de cases vides dans sa grille. Chaque case vide est une pénalité de deux points à retirer au nombre de boutons. On comprend que le joueur a tout intérêt à remplir au plus sa grille en prenant parfois des risques avec des pièces difficiles.

Ce que j’en pense

Patchwork est un très joli jeu. Ce n’est pas toujours le cas de tous les jeux de société et c’est à signaler. Le côté Tetris est plutôt plaisant notamment quand on y a beaucoup joué. Tetris est un jeu addictif, on comprend alors que patchwork fonctionne bien. Le seul défaut de ce jeu, c’est le manque de stratégie et par le fait d’interactivité entre les deux joueurs. En effet, vous ne prenez pas une pièce pour bloquer votre adversaire, vous êtes bien trop préoccupés à compléter votre grille. L’opposition ne se fait donc pas de façon délibérée. Elle est le résultat de vos choix pour compléter votre propre grille et parfois, c’est la pièce que vous voulez prendre l’adversaire.

L’adversaire ne sert donc pas à grand-chose, il tient plus du hasard qu’un véritable opposant. Patchwork reste un jeu plaisant, les parties sont courtes et vous donnera un bon moment.