Ulysse 31, une version revisitée de l’odyssée

Nous avons vu que durant la guerre de Troie, Ulysse est l’artisan de la défaite de la ville. À l’aide du cheval de bois, il permet aux Athéniens de prendre possession de la ville. Cette première partie s’appelle l’Iliade, c’est la grande bataille, l’aventure ne s’arrête pas là. Homère qui aurait écrit le livre poursuit l’aventure avec Ulysse comme personnage central. Ulysse en prenant la ville de Troie s’attire la colère de Poséidon, parmi les dieux protecteurs de la ville. Pour le punir, il va détourner la route du retour d’Ulysse qui mettra dix ans à rentrer chez lui. Ce dernier va vivre de grandes péripéties avant de pouvoir rentrer chez lui.

Ulysse 31, un anime de 1981

Nous sommes en 1981, l’époque de Récré A2, j’avais déjà écrit à ce propos sur Goldorak. À cette époque Jean Chalopin, un Français, va avoir un positionnement intéressant. Il fait réaliser par des studios asiatiques des concepts français. On lui doit de très belles réussites qui ont marqué ma génération comme l’Inspecteur Gadget, Les Mystérieuses Cités d’or ou encore Jayce et les Conquérants de la Lumière. On notera qu’il est à l’origine des Bisounours qui continuent d’exister encore aujourd’hui.

Le concept est donc assez particulier et diffère des scénarios de manga de l’époque, tout en proposant une animation de qualité que ne sont pas capables de réaliser les studios Français. Nous sommes à une époque où la science-fiction cartonne et on peut supposer que la transposition des aventures d’Ulysse au XXXI° siècle est une volonté d’être dans l’air du temps.

Une vision intéressante de l’odyssée

Il est évident que le respect des aventures d’Ulysse n’est pas complet. Troquer l’antiquité grecque contre les vaisseaux spatiaux ne peut pas se faire sans compromis. Il faut de plus adapter à un public plus jeune, avec les codes qui vont avec. Ulysse est accompagné par son fils Télémaque, son robot Nono qui est le personnage amusant, Thémis une enfant qui a des pouvoirs télépathiques.

Certaines histoires sont totalement inventées et n’ont aucun rapport avec la mythologie grecque telle qu’on la connaît. D’autres personnages par contre sont bien connus même s’ils ne font pas partie de l’odyssée. Par exemple Ulysse va croiser le personnage de Chronos le dieu du temps ou encore Sisyphe comme on peut le voir ci-dessous. Les auteurs font en effet le choix de ratisser très large et très loin, puisque Ulysse ira même jusqu’à affronter le Minotaure !

Ulysse 31 est une excellente série qui a bien sûr vieilli. Le rythme n’est pas le même qu’aujourd’hui, c’est beaucoup plus lent, beaucoup plus calme que les animes qui bougent dans tous les sens d’aujourd’hui. À contrario, les valeurs véhiculées sont positives, la violence jamais gratuite, on l’utilise pour se défendre. Un character design particulièrement réussi, certains épisodes sont très originaux. Le pari de cette reprise de l’odyssée dans cette version futuriste est une réussite.

En outre, je ne pense pas que le rythme de l’animation, le format puisse séduire des jeunes de 2021 qui ont l’habitude d’une agitation permanente, de rapidité. On se rend compte que dans le découpage des épisodes de 25 minutes, beaucoup de parties sont largement dispensables. Je rajouterai que le côté délirant qui correspond à la sortie des années 70, psychédélique, rajoute à la complexité d’adhérer pour les plus jeunes. Finalement à l’instar d’un Goldorak, une autre époque.