Passer de l’écriture pour soi aux autres. Surtout Google

De cyrille-borne.com à restez-curieux. Devenez sérieux surtout 🙁

Les gens qui me suivent depuis des années, savent que je blogue depuis maintenant 2008 en mon nom. J’écris sur le net depuis l’an 2000. J’ai décidé d’arrêter de bloguer sur mon site officiel depuis quelques semaines pour ne me consacrer qu’à rester curieux. L’idée de travailler à plusieurs sur un même site est plaisante, les contenus plus utiles. Pendant des années j’ai écrit comme je l’ai senti, au talent comme diraient mes élèves. Seulement écrire au talent ce n’est pas écrire comme l’attend Google. Google attend que vous respectiez un certain nombre de règles. Le SEO.

Google SEO

Google tout puissant va t’apprendre à écrire.

S.E.O. c’est l’acronyme de Search Engine Optimization. Il s’agit de méthodes d’écriture destinées à améliorer votre référencement dans les moteurs de recherche. Bien sûr, avec plus de 90% des recherches réalisées avec le moteur Google, respecter les règles c’est respecter Google. Il s’agit de règles très complètes, complexes, et qui en plus peuvent changer avec le temps. Votre page sera d’autant mieux référencée que vous respectez les règles.

Parmi les règles on peut donner des choses plutôt évidentes comme :

  • Mettre des images.
  • Avoir une certaine longueur de texte, ne pas se contenter du minimum. (plus de 300 mots par article)
  • Mettre des titres pour séparer les paragraphes trop longs. (300 mots)

Et des règles beaucoup plus subtiles

  • Avoir des phrases courtes, moins de 20 mots.
  • Ne pas trop utiliser la voie passive.
  • Mettre des phrases de transition.

Je dois reconnaître que pour moi, c’est difficile, j’ai notamment l’habitude de faire des phrases à rallonge.

Yoast Seo à mon secours.

Pour restez-curieux, nous utilisons le moteur de site WordPress. Il s’agit du moteur de site internet le plus utilisé au monde. Il représente 25% de l’internet mondial ce qui est colossal. Dans WordPress vous pouvez choisir votre thème, vous pouvez tout personnaliser. Vous pouvez aussi rajouter des plugins pour rendre votre WordPress en core plus puissant. Afin de contrôler en temps réel que vos textes correspondent avec la norme SEO, j’utilise le plugin Yoast Seo.

Il s’agit d’un plugin qui vous donne en temps réel les erreurs que je réalise à l’écriture d’un article. Dans l’exemple ci-dessous, on voit par exemple que je manque de mots de transition, « or, mais, ou, et, donc, ni, car »

Je fais du bon boulot !

Dans l’exemple ci-dessous encore, ce sont les phrases trop longues qui ont été surlignées.

Des phrases trop longues à raccourcir

On comprend alors qu’on a un outil très puissant, une aide à l’écriture mais pas seulement. L’outil permet de faciliter l’indexation dans les moteurs de recherche, il permet aussi d’établir une requête cible. Voici un exemple :

Ma requête sur Jelly Bean

On peut vérifier enfin si on a bien fait le travail sur l’ensemble de ses articles.

Si c’est en vert, c’est que j’ai bien travaillé !

Une normalisation de l’écriture ?

Il s’agit pour moi d’un effort intellectuel assez important et j’ai pendant longtemps refusé de m’y soumettre. J’y voyais deux raisons principales :

  • Une contrainte. Et c’est réellement le cas, je me fais violence pour écrire en respectant les règles. Pourtant, c’est un côté qui est particulièrement positif, je sais que mes phrases sont trop longues. Je le vois dans mes mails, dans mes courriers aux familles. Le SEO me fait donc gagner en qualité, en facilité de compréhension. Je suis obligé de ne pas partir dans des envolées lyriques et de me concentrer sur ce que j’écris.
  • Une normalisation de l’écriture. Si tout le monde est obligé de respecter les contraintes imposées par Google, alors tout le monde écrit-il de la même manière ? La réponse est non. Si la forme est un peu affectée, le fond reste le même. Concrètement, ce n’est pas parce que vous êtes limités à 20 mots par phrases que vous changer de façon de penser. Je n’écris peut-être pas de la même façon, mais j’écris pourtant la même chose.

On finit même par y prendre goût et l’obsession du SEO vous gagne.

N’étant pas du genre à faire les choses à moitié, j’ai commencé à reprendre l’intérêt des articles du site. Avec @benjamin, et @damien nous avons écrit pas moins de 400 articles. Vous comprenez que c’est un travail de longue haleine. Et quand je vois les premiers articles qui ne ressemblent à rien, car nous avions lancé le site dans l’urgence pour voir les derniers pavés aujourd’hui. Il y a du travail. On notera d’ailleurs que l’esprit est humain est complètement idiot et que la gamification ça marche ! Quand j’ai les petits smileys qui passent au vert, je me sens gratifié ! C’est complètement idiot, mais c’est sur ce modèle que tout fonctionne.

Encore plus de perfectionnisme

Jusqu’à maintenant j’utilisais Grammalecte, pour corriger mes fautes de français. Ce n’est pas pratique car il faut faire un copier, coller de l’article dans Libreoffice. Le plugin Grammalecte à priori n’existe plus pour Google Chrome. J’ai découvert l’extension LanguageTool, un outil très puissant qui permet de corriger mes fautes.

Une réflexion pour aller encore plus loin

Le goût de bien faire, on y prend goût si je puis dire. J’en viens à me poser la question si je ne devrais pas m’attaquer sérieusement aux vidéos de Maths à l’arrache qui sont dégueulasses. Car à part Yvan Monka qui fait figure d’exception avec ses vidéos face caméra et ses millions de vues, Youtube c’est comme le SEO, ce sont des règles. Néanmoins, si adapter mon style d’écriture va me coûter de moins en moins d’efforts, la réalisation de vidéos de qualité, c’est autre chose.

Par le fait, si je devais refaire mes vidéos, ce serait certainement à l’ordinateur de façon exclusive même si c’est plus long. Le stylo en effet ça va tout seul, c’est rapide. Mais par contre je suis tributaire de mon fils qui filme de façon systématique l’ensemble des vidéos. Les enfants grandissent, ils finissent par quitter la maison, il faudra donc trouver une solution.

C’est sur cette conclusion que je vais terminer pour montrer que le SEO ne change rien. Pendant plus d’une décennie j’ai partagé ma pensée, en écrivant à voix haute, c’est ce que je viens de faire avec vous encore aujourd’hui 🙂