11 novembre. Armistice ou jour des célibataires ? Les deux !

L’armistice chez nous

Le lundi 11 novembre 1918 à 11 heures est célébré l’armistice mettant fin à la première guerre mondiale. Un conflit qui aura fait 18 millions de morts. Ce document fut signé dans le wagon d’un restaurant train. La première célébration aura lieu en 1920, en France on décide de rendre hommage à un soldat inconnu. Ce soldat non identifié est enterré sous l’arc de Triomphe à Paris. Chaque année le président vient fleurir la tombe de ce soldat. De cette guerre, les collégiens se rappelleront surtout les guerres de tranchées, les poilus. Le professeur d’histoire :), il se reconnaîtra, font souvent voir le film « joyeux Noël », qui raconte une trêve entre les Allemands et les Français pour une nuit.

C’est aussi une guerre pour laquelle on aime critiquer la stratégie française, selon notre mauvais esprit bien connu. Le plan Schlieffen, mal anticipé par les généraux français, l’uniforme aux couleurs criardes qui rendait nos soldats trop visibles. On se rappellera aussi les victoires avec les taxis de la Marne, ou encore l’introduction des premières armes chimiques.

Le jour des célibataires en Chine !

D’après la page de Wikipedia, il s’agit d’une fête lancée en 1990 par des étudiants Chinois. L’idée étant de transposer la fête de la Saint-Valentin dans le pays. Le 11.11 est la date idéale, il n’y a que des 1, symbole de la « solitude ». En 2009, le patron de Alibaba très gros site commercial en Chine, voit l’opportunité d’une récupération, c’est devenu désormais l’équivalent d’un black friday avec de grosses promotions. Pas évident d’importer le concept chez nous puisque la Saint-Valentin est déjà une grosse fête commerciale.

C’est une pratique qu’on connaît bien et qui ne fonctionne pas toujours, en France on l’a vu avec Halloween. En effet, quand j’étais étudiant il y a plus de 20 ans, je me souviens de la ville de Montpellier transformée. Tous les commerçants avaient mis des citrouilles, des sorcières, des toiles d’araignées etc … Les supermarchés étaient pleins de marchandises dédiées. Il s’agissait à l’époque de trouver une fête commerciale qui s’intercalerait entre la rentrée du mois de septembre (achats de fourniture) et Noël (cadeaux). Aujourd’hui Halloween est anecdotique, on ne voit quasiment plus rien en lien avec la fête dans les magasins.

Le jour des célibataires