Un peu plus loin avec le Chromebook

Attention ce qui suit est technique et risque d’endommager votre appareil. Que ce soit dit, à vos risques et périls !

La problématique de la lecture des fichiers odt

J’ai présenté dans un précédent billet ce qu’est un Chromebook. J’avais notamment montré les quelques limites de l’appareil, je vais vous présenter où ça coince dans mon utilisation.

Mon environnement de travail est un poste Linux sous la distribution Xubuntu. Les fichiers créés sont en odt et c’est ici que ça coince. Il faut impérativement que je puisse lire les fichiers odt avec le Chromebook, sauf que ce n’est pas prévu pour. Il faut se rappeler du contexte, le Chromebook est un outil pour des gens qui ne travaillent ou presque qu’avec des logiciels Google. Ainsi, pour être cohérent dans l’utilisation du Chromebook il faudrait utiliser Google Docs pour faire mes cours. Sauf que Google Docs n’est pas un produit aussi puissant que Libreoffice.

Le Chromebook qui m’a été offert est un Dell Chromebook 11 Model 3180 c’est un modèle relativement ancien. Toutefois, il permet d’avoir d’avoir les applications Android et les applications pour ChromeOS. Il existe des applications capables de lire les fichiers odt dans les deux cas. Voici le résultat pour l’application la plus utilisée.

Comme on peut le constater le résultat n’est pas fameux mais ce n’est pas une surprise pour moi. Il existe pourtant une application qui permet sous Android de lire parfaitement les fichiers odt. Il s’agit de LibreOffice Viewer, une application libre qui n’est disponible que dans F-Droid.

Installer F-Droid, pas si simple

Avec un smartphone Android, vous pouvez télécharger des fichiers apk c’est-à-dire des applications Android. Néanmoins votre smartphone doit être débloqué du fait qu’il s’agit d’une source inconnue donc potentiellement dangereuse. Cette opération sur Chromebook ne peut se faire que si on passe la machine en mode développeur. Il faut appuyer sur la combinaison de touche ECHAP + REFRESH + POWER. La touche refresh est une flèche qui tourne sur le clavier. À l’allumage, Il suffit d’appuyer sur la barre d’espace pour activer ou désactiver le mode développeur. Attention, cette opération va effacer la totalité de vos données personnelles.

Il suffit par la suite de télécharger le fichier f-droid.apk, un double-clic pour faire l’installation. Dans les tutoriaux que j’ai pu lire, il y a la possibilité d’accéder à l’autorisation des sources inconnues, je n’ai pas trouvé. Pourtant l’installation ne m’a rien demandé, j’ai pu accéder à F-droid sans aucun problème.

L’installation de Libreoffice Viewer ne pose aucun problème et comme on peut le constater, le document passe très bien.

Un problème avec Nextcloud. Installons Linux !

J’ai précisé que mon système était Linux, je dois préciser maintenant que j’utilise Nextcloud pour avoir mes fichiers en ligne. Il est possible d’utiliser une extension Nextcloud pour les chromebooks sauf que cette extension ne permet pas de rendre accessible les fichiers à Libreoffice Viewer. Il n’est pas non plus possible depuis Libreoffice Viewer d’imprimer les fichiers ce qui peut être un besoin au lycée. L’idéal serait de pouvoir installer LibreOffice directement sur le Chromebook, sauf que Libreoffice n’est pas prévu pour ChromeOS ou Android.

Il est possible désormais d’installer en environnement Linux dans ChromeOS, ce n’est pas compliqué, un seul clic suffit. Dans les paramètres faites une recherche sur Linux, cliquer sur installer.

À la fin de l’installation vous arrivez à la « console » Linux qui va vous permettre d’installer des programmes. Pour installer Libreoffice, voici la suite de commandes qu’il faudra faire :

sudo apt-get update

sudo apt-get dist-upgrade

sudo apt-get install libreoffice libreoffice-gtk3 libreoffice-l10n-fr

À la fin des opérations, la suite Libreoffice est installée.

Il faudra aller dans le menu tools, options, language settings pour basculer le logiciel en français.

Bien choisir son appareil … mais aussi ses usages

Mon Chromebook est un appareil qui est limité à 16 Go. Il s’agit d’un appareil qu’on m’a offert, je ne vais donc pas faire la fine bouche. Linux prend de la place, l’installation de Libreoffice aussi. On préconise environ 10 Go pour Linux, la seule installation de Libreoffice c’est 900 Mo. Si c’est dérisoire losqu’on a des disques durs de plusieurs To, les possesseurs de téléphone portable savent qu’aujourd’hui pour un smartphone c’est 64 Go minimum. Il est bien sûr possible de compléter avec une carte micro SD externe, néanmoins ces cartes ne sont pas assez rapides pour lancer des programmes.

Par conséquent, acheter un Chromebook c’est faire attention à certaines caractéristiques techniques et particulièrement le stockage. Quelle remédiation finalement pour cet appareil ? La suite collabora office sous Android qui a l’air d’être capable d’ouvrir correctement mes fichiers odt. Il est même possible d’imprimer mon Epson en Wifi a été reconnue automatiquement.

Alors vous me direz tout ça pour ça, puisque finalement j’ai trouvé une application qui fait le job. Effectivement, c’est le cas, mais reconnaissez que ce tour d’horizon des possibilités du Chromebook en valait quand même la peine !