« Barbaque » une comédie saignante

Barbaque a été réalisé par Fabrice Eboué et écrit par lui avec Vincent Soulignac. C’est le quatrième film de l’humoriste après « Case départ », comédie sur l’esclavage, « Le Crocodile du Bostwanda » où il caricaturait les dictateurs africains et « Coexister » qui s’en prenait aux religions.

Cette fois ce sont les extrémistes Végans qui en prennent pour leur grade !

Résumé:

L’Histoire commence quand la boucherie de Sophie (Marina Foïs) et Vincent Pascal (Fabrice Eboué) se fait saccager par des végans. Peu de temps plus tard, alors que le couple est sur la route, Vincent reconnaît un de ses agresseurs mais le tue « par accident ». Ils décident de rapporter le corps à la boucherie afin de le faire disparaître en transformant le végan en saucisses et jambon…jambon qui sera vendu le lendemain par inadvertance par Sophie. Le succès est immédiat et le couple, en difficulté financière, se décide de se lancer à la chasse aux végans !

Critique:

Il y avait longtemps que je n’avais pas vu une comédie française avec un pitch aussi original. Cela change des comédies qui tournent autour des problèmes de couples de bourgeois parisiens…bien qu’aussi ici, le couple a des problèmes, mais « l’excitation » de la chasse va les rapprocher.

Dans le film il n’y a pas que les végans qui sont caricaturés, même si c’est la première cible (dans tous les sens du terme). Ils sont moralisateurs, agressifs et sectaires. Les bouchers qui vendent de la viande de merde, produite en batterie sont représentés par l’ami plein aux as (et raciste) du couple de tueurs, interprété par l’excellent Jean-François Cayrey. C’est même lui qui offre à Vincent un fusil pour se défendre après son agression.

Certaines scènes sont très crues comme la « découpe » du premier végan, mais étrangement ça ne m’a jamais mis mal à l’aise puisque c’est filmé comme si le boucher découpait de simples morceaux de viandes. Les scènes de traques sont très drôles et l’alternance avec des documentaires animaliers bien trouvée. La sélection des futures victimes, leur filature et les pseudos remords du couple aussi.

Découpe de végan en amoureux.

L’heure et demie passe très vite. Les apparitions de Christophe Hondelatte dans de vrais/faux « Faites entrer l’accusé » sont aussi à signaler…

Cependant j’aurai aimé qu’Eboué aille plus loin dans son délire. On sent parfois qu’il se pose la question « j’y vais/j’y vais pas ?» pour plaire au plus grand nombre.

Au final « Barbaque » est une excellente comédie, originale qui mérite d’être vue…mais c’est sur qu’elle ne plaira pas à tout le monde… Âmes sensibles et végétariens susceptibles, passez votre chemin !

Pour une interview de Fabrice Éboué cliquez ici.

Bande annonce de Barbaque