Qu’est-ce que la loi de Brandolini ?

Alberto Brandolini est un développeur italien qui en 2013 a globalement posé le postulat suivant : « il faut beaucoup plus d’énergie pour rétablir une vérité que pour propager une fake news ». Il s’agit d’une déclaration réalisée lors d’un tweet.

Le concept de la loi

À l’époque des fake news, on se rendra compte effectivement qu’une fausse information va perdurer et que rétablir la vérité est particulièrement complexe. On a vu par exemple dans la bande dessinée les fables scientifiques, que certaines informations comme des vaccins qui donneraient des scléroses en plaques et qui ont pourtant été démenties, sont encore des arguments cités par les anti-vax pour expliquer qu’il ne faut pas se faire vacciner. Et pourtant, de très nombreuses publications sont parues, rien n’y fait. À l’heure des réseaux sociaux où la moindre information se propage comme une traînée de poudre il est d’autant plus difficile de lutter contre les fausses informations.

On pourrait d’ailleurs s’interroger, pourquoi finalement le mensonge passe mieux que la vérité ? Dans son ouvrage Fake news l’info qui ne tourne pas rond, Doan Bui journaliste pour le nouvel observateur apporte une explication plutôt cohérente. La plupart du temps, le mensonge est beaucoup plus sensationnel que la réalité. Imaginer qu’on a monté un complot pour faire croire que les américains ne sont jamais allés sur la lune et qu’il s’agit d’une supercherie, c’est finalement plus spectaculaire que de penser que les hommes sont réellement allés sur la lune. De la même manière, le mensonge est une défiance. La pensée officielle c’est de dire que la terre est ronde, dire que la terre est plate c’est se positionner dans la pensée alternative, de ceux qui ont raison, moins nombreux, et nécessairement plus intelligents car ils savent.

Le rôle des enseignants

Et alors si lutter contre les fake news c’est un combat perdu d’avance car le mensonge est trop fort, comment rétablir la vérité ? Par l’éducation des populations et c’est ici que nos rôles d’enseignants sont fondamentaux. Les cours de biologie permettent de démystifier de nombreux points, l’histoire permet de rétablir la vérité, tout comme la physique explique les phénomènes. En fin de compte, lutter contre une fake news ne sert à rien, ce qui compte c’est la lutte contre l’ignorance.

Il demeure une autre question qui dépendra de tout un chacun. Faut-il de façon systématique répondre aux individus qui donnent de fausses informations ? Je pense que tout dépend de l’individu que vous avez en face et de votre envie de convaincre. Si vous avez quelqu’un qui vit dans le complotisme et avec qui l’échange est impossible, à part le froisser et vous fâcher, vous ne ferez rien. Si par contre l’individu en face de vous est plus dans le doute que dans la certitude, il est alors possible d’échanger.

Pour aller plus loin : la page de Wikipedia de la loi de Brandolini