L’étreinte

C’est l’histoire d’un homme et d’une femme qui rentrent d’Espagne. Il est sculpteur, elle est son modèle, ils vivent une histoire d’amour. Et pourtant sur la plage, par hasard, il a photographié une femme en maillot de bain noir qui finit par l’obséder. Alors qu’elle est au volant, une voiture vient s’écraser sur eux, il s’en sort totalement indemne, elle est dans un profond coma, à la limite de l’état végétatif.

La vie reprend ses droits, quand au départ on annonçait que ce serait une question de jours, cela devient des semaines, elle ne se réveille pas. Malgré la culpabilité, malgré la situation, notre sculpteur n’a pas réussi à se défaire de l’image de la femme au maillot noir et va se lancer à sa recherche. Il va rencontrer plusieurs jeunes femmes, sera-t-elle présente parmi elles ?

L’étreinte est une roman graphique d’environ trois cents pages, très habilement mené qui se lit d’une traite. Bien évidemment les thèmes abordés, sont la vie, le mort, le couple, ce qui a été vu des centaines de fois sous toutes les formes. Le sujet est traité de façon très classique mais l’enquête, la recherche de cette femme brune est passionnante, cela rajoute une véritable intrigue à une histoire dont on se doute de l’issue.