Steam Deck, une « console » à suivre

Avant d’expliquer un peu, je pense qu’il est important de voir cette image.

Il s’agit de la comparaison avec la Switch, tout simplement parce que les deux appareils se ressemblent, sauf qu’elles ne se ressemblent en rien. La stream deck est un ordinateur portable à vocation d’utiliser Steam mais comme il a été précisé par Valve la société qui dirige Steam, il est tout à fait possible d’installer n’importe quel logiciel dessus comme un PC. La comparaison par le fait, si elle doit être faite c’est avec un ordinateur portable.

Revenons donc un peu sur le projet et quelques explications. Steam est un « store » comme le Playstation Store, vous pouvez acheter vos jeux PC sur cette plateforme. Le concurrent direct c’est Epic Games, d’autres stores sur PC existent comme Origin la plateforme d’Electronic Arts ou Gog games qui a la particularité de vendre des jeux sans DRM. Steam s’est déjà lancé dans le hardware avec les Steam Machines, un énorme échec qui s’explique en partie par le système d’exploitation SteamOS installé lui aussi sur le Steam Deck. C’est d’ailleurs pour moi un point d’interrogation quant à ce nouvel appareil. Steam OS est une distribution Linux, les jeux sont développés sous Windows, même si on a fait beaucoup de progrès dans l’émulation des jeux Windows sous Linux, aux dernières nouvelles, tous les jeux ne fonctionnent pas. Il faudra lire quelques tests pour en savoir davantage, néanmoins comme c’est précisé, il s’agit d’un ordinateur portable sur lequel peut-être installé Windows et donc l’ensemble des logiciels qui vont avec, donc les concurrents comme Epic, vous pourrez donc jouer à Fortnite.

Au niveau des performances, l’article le plus pertinent que j’ai trouvé est celui-ci : Valve Steam Deck : quelle puissance attendre ? Comment vont tourner les jeux ? On y voit une comparaison avec pas mal de consoles de jeux, on aurait une console qui se rapprocherait de la puissance d’une PS4, on est donc en dessous des nouveaux standards que sont la PS5 et la dernière XboX. Mais ici encore, il est nécessaire de comparer ce qui est comparable, l’écran c’est du 7 pouces.

En effet, l’écran de 7 pouces limite les jeux à une résolution de 1280×800 c’est à dire de la HD et c’est ici qu’il faut avoir quelques notions de hardware. Plus vous augmentez la résolution, plus vos composants doivent être puissants. Il faut donc un monstre de puissance pour faire tourner des jeux en 4K avec 60 fps. C’est ainsi que désormais on vous demande dans certains jeux si vous voulez de la 4K mais moins de FPS ou inversement si vous voulez une résolution plus faible mais avec 60 FPS. Avec le positionnement de jouer en HD, c’est-à-dire à contre courant des tendances actuelles qui nous feraient croire que les gens veulent des résolutions folles et qu’ils seraient propriétaires du matériel adéquat, Valve peut se permettre de proposer une console de jeu à partir de 419 € jusqu’à 679 € pour un stockage de 512 Go en SSD.

Maintenant que nous avons bien ciblé le produit, on peut se poser les quelques questions suivantes :

  • Quelle qualité sur un téléviseur ? On peut supposer que sur un téléviseur classique, qui n’a pas une dimension trop importante, pour un joueur pas trop exigent, le 1280×800 devrait être suffisant. Il faudra certainement regarder des vidéos de test
  • Qu’est-ce qu’on a aujourd’hui à 419 € ? Aucun ordinateur portable pour gamer où l’entrée de gamme se situera plutôt aux environs de 1000 € quand on sait qu’à 419 € on est dans le PC d’entrée de gamme pour de la bureautique.
  • Y a-t-il un public pour ce type d’appareil ? Indéniablement puisque le site de Valve a été rapidement saturé par les demandes

Et pour rebondir sur ce dernier point, je pourrai moi-même être séduit. En prenant le modèle intermédiaire à 256 Go pour 530 €, je pourrai avoir non seulement une console de jeu qui répond à mes attentes de « petit » joueur mais aussi un appareil pour pouvoir travailler correctement puisqu’il s’agit d’un PC. Je vois un autre avantage si la machine se vend bien, c’est la standardisation, la grande communauté qui va se fédérer et la réparabilité qui sera certainement accrue. Je vois par contre un inconvénient de taille, les développeurs de jeux vidéos sur PC ne se posent pas de question d’optimisation comme c’est le cas sur console. Par le fait, soit Valve arrive à mettre sous pression les développeurs pour qu’ils codent « pour » le Steam Deck, soit la machine risque de se retrouver très rapidement obsolète.

On se rappellera que Steam avec son écran 7 pouces n’innove pas vraiment, et les plus anciens se rappelleront les EEE PC sortis en 2008 qui avaient révolutionné le portable avec des petits appareils coutant 300 € et transportables de partout. Le secteur a fini par disparaître, la concurrence des tablettes et des smartphones de toute évidence, mais on en vient effectivement à penser qu’une bête de course dans un ordinateur portable 7 pouces avec une manette permettrait de faire un appareil assez plaisant. GPD propose ce type d’appareil, la comparaison est d’ailleurs assez intéressante puisque le tarif affiché est d’environ 650 €.

En conclusion, il s’agit d’un appareil à suivre, lui et certainement les déclinaisons, copies, à venir.