Qu’est-ce que l’effet Osborne ?

La société Osborne ou l’art de se tirer une balle dans le pied.

En 1981 la société Osborne produit ce qui sera considéré comme le premier ordinateur portable de l’histoire, l’Osborne 1. Il s’agissait d’un appareil transportable et pas vraiment portable puisqu’il ne possédait pas de batterie. À 11 kilos la machine, on peut aussi se demander qui était réellement motivé pour le déplacer, certainement des culturistes ! Le succès a été au rendez-vous et comme tout succès, il attire la concurrence. Afin de contrer la concurrence en 1982, la société annonce de nouveaux modèles, seulement elle les annonce trop tôt. En effet, l’annonce a fait que toutes les commandes du premier modèle ont été annulées. Les gens attendant le nouvel appareil qui n’était pas encore prêt. La moralité, c’est qu’en 1983 la société a fait faillite.

Microsoft et la prise que de risque

On va donc de façon générale appeler effet Osborne, l’annonce d’une nouveauté qui met le consommateur dans la position d’attente. Cette position si elle perdure trop longtemps peut arriver à la destruction d’une entreprise. Si j’évoque l’effet Osborne c’est en lien avec la sortie de Windows 11.

En effet, avec le cafouillage autour de la configuration minimale, les gens plutôt que de se jeter sur un nouvel ordinateur, vont attendre que la situation se clarifie et vérifier si leur ordinateur est compatible ou non. Avec les spécifications imposées par Microsoft c’est plusieurs centaines de millions de PC qui seraient laissés sur le carreau.

On imagine mal la société laisser tant d’individus sans la nouvelle version. Des gens qui seraient alors tentés par des solutions alternatives. Apple qui maintient à jour des ordinateurs de 2013. ChromeOS ou même Android, pourquoi pas Linux pour un système indépendant et libre de toute entreprise. On imagine aussi mal que des bidouilleurs ne trouvent pas un moyen de contourner le système. On peut le voir actuellement avec Windows 11 qui tourne sur un Lumia 950 XL de 2015. Il serait à mon sens absurde d’acheter du matériel neuf avant la sortie de Windows 11 sur les ordinateurs. Même après, attendre plusieurs mois pour voir ce qu’il en est vraiment. Concrètement, c’est refuser l’achat pendant quasiment un an.

La voiture électrique pourrait se laisser tenter.

L’effet Osborne, ce n’est pas que pour Microsoft mais c’est aussi pour la voiture électrique. Pas un jour sans des annonces qui vont dans tous les sens quant à la pollution des véhicules thermiques. Mais aussi les problèmes de la voiture électrique sachant que le temps dans le domaine scientifique joue pour nous. Plus on attend, plus les modèles sont performants. Il est donc certainement plus judicieux de conserver son véhicule actuel ou d’investir dans une petite occasion. On sait que la durée de vie est limitée. Plutôt que de payer un luxueux modèle au prix fort sans réellement savoir où l’on va.

Ces deux exemples nous montrent qu’une communication claire et des garanties doivent accompagner tout nouvel appareil, toute révolution technologique. Ces deux exemples nous montrent que malgré des précédents, malgré les enjeux financiers, écologiques, malgré la taille des sociétés, nous continuons de vivre dans l’amateurisme. Je pense que pour la voiture électrique comme le changement d’ordinateur, il est urgent d’attendre.