Restez curieux, restez prudent : Qwant cherche des financements du côté de Huawei

Parce qu’il y a des gens qui n’ont peur de rien et qui osent tout, il y a quelques années des français ont lancé un moteur de recherche du nom de Qwant. Les ambitions sont nombreuses : être une alternative sérieuse à Google, être un navigateur respectueux de la vie privée des gens, être surtout un navigateur français. La question de l’indépendance informatique revient très régulièrement dans les préoccupations des états mais sans réelle volonté de s’affranchir des GAFAM. L’armée, l’éducation nationale, ont des partenariats avec Microsoft, nous sommes tributaires des services américains pour nos institutions comme nous sommes tributaires des téléphones chinois ou des réseaux sociaux américains. Si demain une fâcherie se produisait avec ces pays, un chantage quelconque, la France serait dans une position délicate, nous sommes trop utilisateurs de ces services pour pouvoir y renoncer, des alternatives Françaises à Google, Facebook ou Microsoft seraient salutaires.

Malheureusement avoir de l’ambition c’est honorable mais la réalité est différente. Un moteur de recherche est coûteux, l’indexation des millions de pages par jour ce sont des serveurs puissants, on ne rivalise pas si facilement que cela avec les géants de l’informatique, notamment lorsque l’on sait que Google représente 90% des recherches réalisées dans le monde. Qwant a rencontré de très nombreux problèmes financiers malgré une participation active de l’état. Qwant cherche à se financer et c’est ici que ça coince. Dans l’article du site Clubic, on peut lire que Qwant obtiendrait un prêt pour 8 millions d’euros d’une filiale de Huawei. Huawei la même entreprise bannie par les américains pour cause d’espionnage. On pourrait bien sûr se dire qu’il s’agit entre les Américains et l’entreprise chinoise, d’un problème financier, une façon qu’aurait trouvée Donald Trump pour éliminer Huawei trop présent sur la 5G, trop présent sur le sol américain. Il apparaît pourtant que les suspicions d’espionnage au profit du gouvernement chinois reviennent de façon très régulière et qu’on peut réellement se montrer méfiant.

Qwant est une entreprise en difficulté financière mais déjà en déficit d’image entre des départs, une mauvaise gestion. Une association avec Huawei sera particulièrement mauvaise car elle écornerait l’idée d’un navigateur respectueux de la vie privée. Je n’ai malheureusement pas d’alternative à vous conseiller car DuckDuckGo qui se veut comme un moteur de recherche qui respecte la vie privée s’appuie sur les résultats de bing de Microsoft et est hébergé sur les serveurs AWS de chez Amazon. On ne s’en sort pas je le reconnais, le choix aujourd’hui ce n’est pas de trouver le moteur de recherche, le navigateur ou le service qui ne prend pas vos données mais plutôt de savoir à qui on accepte de les confier. À titre personnel j’aurais davantage confiance en une entreprise américaine comme Google qu’un Qwant qui se vend à des chinois. Chacun se fera sa propre opinion.

Edit du 26/06/21 : Qwant change de patron ce qui n’est jamais bon signe pour une entreprise.