Deux actus bitcoin qui interpellent

Alors que Tesla avait fait grand bruit en achetant de grandes quantités de bitcoin (pour 1.5 milliards de dollars) pour pouvoir payer les voitures dans la monnaie virtuelle, Elon Musk son patron vient de prendre conscience que c’est mal pour la planète. Il y a dans cette décision un peu d’analyse à faire. Tesla même si elle vend des voitures électriques, ne se pose pas réellement de questions sur le recyclage de ses batteries. Tesla est plus connue comme une entreprise innovante que comme une entreprise écolo. Le revirement soudain sur un fait que tout le monde connaît, à savoir que le bitcoin est une catastrophique étonne, Elon Musk malgré son attitude délirante ne pouvait pas ne pas être au courant des problèmes induits par le minage. Il faut donc certainement y trouver d’autres raisons, certainement économiques.

De son côté Microsoft ferme sa division Azure dédiée à la technologie blockchain. La blockchain est la technologie sur laquelle s’appuie le bitcoin, une manière de vérifier les transactions, et alors que le bitcoin cartonne avec une forte spéculation sur la monnaie, la technologie sur laquelle elle s’appuie ne rencontre pas le même succès. Il semblerait que les entreprises ne soient pas convaincues tout simplement.

On peut toujours s’interroger, parier, conclure, se demander s’il s’agit d’un épisode passager ou si c’est beaucoup plus profond. Le bitcoin déchaîne les passions comme toutes les technologies qu’on imagine révolutionner le futur, nos modes de vie. Les entreprises voudraient en être mais pour autant n’ont pas nécessairement les compétences pour exploiter. Le grand public ne voit dans le bitcoin qu’une façon de gagner rapidement de l’argent et de spéculer, quand les politiques voient une menace pour l’économie des pays avec une façon d’éviter les monnaies d’état. Si on rajoute à cela les problématiques énergétiques, je ne miserai pas pour ma part un bitcoin sur le bitcoin !