Tchernobyl : quand la nature reprend ses droits

La catastrophe de Tchernobyl a eu lieu en 1986. Il s’agit d’un emballement du moteur d’une centrale nucléaire bien avant la catastrophe de Fukushima. La catastrophe a été un drame humain malgré les démentis du gouvernement. De très nombreux hommes sont morts en participants aux travaux de refroidissement de la centrale. Elle fut finalement noyée dans le béton pour limiter les radiations.

Trente-cinq ans après la catastrophe, la zone reste très radioactive même si des gens pratiquent du tourisme. On réalise quelques études sur la faune et la flore. Il apparaît que les espèces animales se développent, notamment Le cheval de Przewalski une espèce qui avait disparu de l’Asie. Une trentaine d’animaux avaient été relâchés dans cette zone. Il apparaît aujourd’hui qu’il y a 210 chevaux.

On n’ira pas dire que cette catastrophe est un bienfait pour la nature, on suppose que ces animaux doivent avoir des anomalies génétiques, des maladies etc … Néanmoins, on peut se réjouir de voir que la nature est forte. Même dans les lieux les plus improbables elle finit par reprendre ses droits.

Pour mémoire la catastrophe de Tchernobyl est abordée dans la série Valérian. Une catastrophe nucléaire serait à l’origine de l’invention de la machine à voyager dans le temps.

Source