Commune de Paris : les premières photos manipulées ?

Cette année, nous commémorons les 150 ans de la Commune. Cette révolte pleine d’espoir durera 71 jours avant d’être écrasée par les troupes versaillaises. Pour en savoir plus sur l’événement je vous renvoie vers la très bonne vidéo de Nota Bene sur le sujet. Événement historique à bien des égards puisque c’est le début des premiers trucages de photos.

Les premiers trucages photographiques

Si je vous parle de la Commune aujourd’hui c’est pour mettre en avant les premières manipulations photographiques. Alors certes, ce n’est pas la première fois qu’un conflit est couvert par des photographes, ni qu’on détourne des images (voir par exemple la guerre de sécession aux États-Unis).

Photomontage représentant Ulysse Grant au front. Le photographe à pris un fond, un homme à cheval et y a rajouté la tête de Grant…

« Accuser l’autre camp« 

Mais c’est la première fois qu’une révolution est autant montrée par les photographes. Chaque camp aura ses « reporters » pour essayer de gagner la « guerre de l’image ». Souvent on se contente de détourner le sens de la photo en mettant une légende appropriée, mais très souvent les photographes vont faire des trucages de photos pour accuser l’autre camp de barbarie.

Il n’a donc pas fallu attendre le développement d’internet ni de Photoshop pour manipuler les images. Aujourd’hui encore, certains utilisent ces vieilles photo sans se rendre compte qu’il s’agit d’images fabriquées de toute pièce comme cette image d’exécution :

Pour en savoir plus je vous conseille la vidéo du Monde sur le sujet :

Les fake news et autres montages ont depuis bien évolué, vous pouvez en trouver de nombreux sur le site.