Pour toi le jeune : pourquoi tu vas certainement passer tes examens cette année

Beaucoup de jeunes misent sur le fait que le début d’un nouveau confinement, des suppressions d’examens, certains passages au contrôle continu laissent présager le début de la fin. Ce n’est certainement pas le cas et le confinement généralisé de l’ensemble du territoire en est certainement la preuve. Les écoles sont restées ouvertes dans la très grande majorité des cas, et s’il y a bien sûr eu des disparités sur le sol national avec certains élèves qui ont fait davantage de distanciel, certains dont la classe a été temporairement fermée, on peut réussir à tirer quand même quelques grandes tendances :

  • Les collégiens ont quasiment fait une année scolaire complète.
  • Les élèves de l’enseignement professionnel ont été envoyés davantage en classe que les élèves de l’enseignement général.

On peut considérer en outre que si le gouvernement avait procédé de façon différente sur le territoire, le décalage introduit entre les élèves même si c’est pour deux semaines aurait été trop important. En mettant tous les élèves à la maison sur tout le territoire national, le gouvernement met les enfants sur un pied d’égalité et limite les risques d’avoir des parents d’élèves qui vont demander l’annulation des examens même si certains réclament déjà l’annulation du grand oral. Rajoutons maintenant que la crise sanitaire au mois de juin sera certainement bien moins importante que celle que nous rencontrons actuellement, ajoutons à cela que l’an dernier la reprise au mois de mai n’avait pas été la catastrophe annoncée et on a la quasi-certitude qu’au moins le grand oral, le diplôme national du brevet des collèges et les autres examens maintenus pour le mois de juin se dérouleront, et en présentiel. C’est en tout cas l’objectif du ministre de l’éducation nationale.

Je prends donc le pari, il faut parfois s’engager, et c’est je pense la manière la plus positive d’appréhender les examens. Considérer qu’ils auront bien lieu c’est se préparer, c’est réviser, c’est donc optimiser ses chances de réussite. Et s’ils n’y sont pas, ce n’est pas du temps perdu, c’est se préparer pour un autre examen, c’est apprendre à se concentrer, à s’organiser, à mémoriser, à retenir. Bonnes révisions !