Ce que nous apprend l’incendie du datacenter de Strasbourg

OVH est un des plus gros hébergeurs de sites internet au monde et c’est une entreprise française qui compte à échelle mondiale. Pas qu’hébergeur de site internet, cloud, fournisseur d’accès internet pour les professionnels, c’est une société à très bonne réputation, une société qui connaît le métier et qui est reconnue. On avait expliqué que le cloud c’est l’ordinateur d’un autre, en voici une sacrée preuve. Mercredi à 0h47 à Strasbourg, un important datacenter, un centre de donnée d’OVH brûle. À priori l’origine de l’incendie c’est un onduleur (protection du réseau électrique) qui a pris feu entraînant la destruction de l’ensemble du bâtiment et des donc des ordinateurs qui sont à l’intérieur.

La conséquence est colossale, plus de 3.6 millions de sites touchés, des mails, des infrastructures de sociétés fonctionnant en ligne totalement paralysées. Mais à la rigueur, on pourrait se dire que c’est provisoire, que cela ne va pas durer, parce qu’on a la sensation que le cloud protège de tout, qu’il garantit la sécurité des fichiers, sauf qu’il s’agit bien d’ordinateurs bien réels et lorsqu’ils brûlent, tout part en fumée. L’une des règles de la sauvegarde c’est justement de ne pas mettre toutes ses sauvegardes au même endroit. Dans le cas domestique, si c’est votre maison qui brûle, vous pouvez tout sauver dans le cloud car quand bien même vous avez 100 Go de données ce n’est pas tant que ça. Vous pouvez aussi faire une copie de sauvegarde sur disque dur et le laisser à l’extérieur de chez vous, un proche par exemple. Il ne s’agit pas ici de 100 Go mais de quantités colossales si bien qu’il est difficile d’imaginer une sauvegarde quotidienne dans un autre endroit se trouvant à des centaines ou des milliers de kilomètres.

Des gens alors qu’ils comptaient totalement sur le cloud, ont perdu l’intégralité de leurs données, il ne faut donc jamais compter sur une seule solution mais plusieurs. Ce qui me fait penser que j’ai un site internet à sauvegarder !