Un cimetière d’animaux vieux de 2000 ans !

A Bérénice en Egypte, dans un ancien port situé au bord de la mer rouge, des archéologues polonais fouillent depuis plus de 10 ans ce qui pourrait-être l’un des plus vieux cimetière d’animaux de compagnie de l’histoire. Le site date de l’époque romaine et a été en activité entre le Ier et le IIe siècle. Ils y ont découvert une quantité impressionnante de chats (90%), chiens (5%) ou singes (5%). En tout, plus de 600 tombes ont été fouillées.

Source: Libération

Les animaux n’étaient pas momifiés mais ont été enterrés avec beaucoup de soins sous des tuiles, des poteries ou des tissus. Presque tous étaient couchés comme s’ils étaient endormis.

Chien enterré sous une poterie.

Beaucoup portaient des traces de blessures soignées et étaient âgés au moment de leur mort. Tout comme les animaux de compagnie d’aujourd’hui. Certains animaux portaient des bijoux en coquillage, en perle ou en métal. L’archéologue Wim Van Neer signale que c’est la première fois qu’elle voit un chat de cette époque porter un collier. Michael MacKinnon, zoo archéologue à l’Université de Winnipeg précise que « L’idée des animaux de compagnie faisant partie de la famille est difficile à démontrer dans l’Antiquité, mais je pense qu’ici, ils faisaient vraiment partie de la famille »

Chat portant un collier en bronze.

Autre éléments prouvant le soin apportés aux animaux, c’est que certains n’avaient presque plus de dents. « On a donc dû les nourrir pour qu’ils survivent, parfois avec de la nourriture spéciale » précise l’archéologue Marta Osypińska.

Encore une découverte qui nous éclaire sur les comportement de nos lointains ancêtres, pas si éloignés de nous dans ses relations avec ses animaux.

Sources : World Archéologie, Science, Libération.