Superbe découverte d’une tombe d’enfant gallo-romain.

Il a été découvert par l’INRAP (Institut national de recherche archéologiques préventives) sur un site appartenant à l’aéroport de Clermont-Ferrand, une tombe d’enfant gallo-romain merveilleusement conservée.

L’INRAP a fouillé sur ce site des habitats de l’âge du fer (entre -800 et -450) et de l’antiquité (I et IIIe siècle). C’est d’ailleurs non loin d’un habitat gallo-romain qu’ils ont découvert une tombe d’enfant d’environ un an datant du tout début de notre ère.

Celui-ci était dans un petit cercueil reposant dans une fosse de deux mètres, dans laquelle étaient déposée une vingtaines de récipients en terre cuite contenant probablement des boissons et de la nourriture destinées à accompagner le défunt.

Il y avait aussi un demi-cochon coupé dans le sens de la longueur ainsi que d’autres morceaux de jarret ou d’épaule.

Au dessus de l’enfant, les reste d’un demi cochon coupé dans le sens de la longueur.

En plus des vases en terre il y avait des balsamaires (petits flacons en verre) contenant probablement des produits cosmétiques.

Exemple de balsamaires (non retrouvés sur le site)

Un cerceau en fer était posé contre le cercueil. C’était probablement un jouet que les enfants s’amusaient à faire rouler à l’aide d’une baguette.

Aux pieds de l’enfant reposait un chiot avec encore son collier et sa clochette. Le chien avait entre ses pattes ce que l’on a identifié comme la baguette servant à faire avancer le cerceau.

Le chiot et son collier.

Pour terminer, les archéologues ont découvert, placé dans un coquillage, une dent de lait d’un enfant plus âgé. Il est émouvant de penser qu’elle a probablement été déposée là par une grande sœur ou un grand frère…

Vision d’ensemble de la tombe. On peut encore deviner les restes du cercueil en bois .

Même s’il n’est pas rare de trouver des tombes de cette période, il est plus difficile d’en découvrir dans cet état de conservation…qui plus est concernant un enfant. On peut aussi supposer que c’était le fils de quelqu’un de haut placé dans sa communauté car il est rare de trouver des tombes d’enfant aussi bien dotées en offrandes.

Pour en savoir plus, vous pouvez aller découvrir le site de l’INRAP.