La PS5 c’est pas pour demain ou pourquoi vous devriez garder encore un peu votre PS4

Il n’est pas évident de trouver une PS5 sauf si vous êtes prêt à mettre le prix. Certains évoquent un retour à la normale pour la fin de l’année, c’est conséquent.

Il est totalement légitime de s’interroger sur les raisons d’une telle situation. Comme on vient de le voir dans l’écran ci-dessus, nous sommes exactement dans la même situation que pour les cartes graphiques. La PS5 est la nouvelle console de Sony, les joueurs toujours en quête de nouveauté veulent se la procurer pour jouer aux dernières nouveautés et les exclusivités qui sont propres à la console. La console est rare, les gens sont prêts à mettre de fortes sommes pour l’avoir, des spéculateurs achètent des lots de consoles avant même qu’elles arrivent en magasin et les revendent deux à trois fois le prix. La demande de composants comme on l’a lu est plus importante que l’offre. On a besoin des composants pour les nouvelles consoles, pour les cartes graphiques, pour les voitures dont certaines chaînes de fabrication ont dû être arrêtées, mais aussi pour prévoir l’arrivée de la 5G et des téléphones compatibles. La situation est devenue tellement délicate que le nouveau président des États-Unis, Joe Biden s’en mêle.

Problèmes d’approvisionnement mais démarrage raté d’un point de vue technique. Des mises à jour sont attendues, les manettes auraient une durée de vie d’à peine 400 heures et tout le monde sait que 400 heures ce n’est pas grand-chose pour un gamer !

En conclusion, si la pénurie mondiale devait durer, il est fort à parier que les studios de jeux qui avaient prévu des exclusivités à destination des conseils next-gen fassent le choix de continuer à sortir le jeu sur la PS4 et la PS5 histoire de ne pas passer à côté des 113 millions de personnes qui ont acheté une PS4 dans le monde.

Le précieux !