Les troubles mentaux avec le jeu vidéo, Hellblade : Senua’s Sacrifice

La psychose est un terme générique en psychiatrie désignant un trouble ou une condition anormale de l’esprit, évoquant le plus souvent une ou des obsessions avec pour résultat une « perte de contact avec la réalité ». Les individus souffrant de psychose sont nommés des « psychotiques ».

Wikipedia

C’est ce trouble mental dont souffre l’héroïne du jeu. Les développeurs ont attaché une importance particulière à ce point et c’est d’ailleurs précisé dès le début du jeu. Dans le générique de fin, il apparaît que plusieurs médecins et spécialistes ont collaboré pour que l’expérience de jeu soit la plus proche du trouble mental. Cela se traduit notamment par le fait d’entendre des voix en permanence dans le jeu, des flashs, des hallucinations, le jeu est éprouvant et ne pourra s’adresser à un jeune public.

Le scénario aussi se veut travaillé et s’inscrit dans un contexte historique et mythologique détaillé tout au long du jeu. Senua est une jeune femme dont le village a été massacré par des nordiques, parmi les victimes, son fiancé. Elle part dans les enfers pour le sauver. Au niveau du gameplay, on peut distinguer trois phases :

  • D’exploration, le jeu est assez joli mais particulièrement linéaire. Il ne s’agit pas d’un monde ouvert.
  • Des phases de puzzle, la plupart du temps il s’agira de retrouver des runes dans le décor par des effets de superposition. On trouvera aussi des systèmes plus complexes déjà vu dans Zelda ou dans Prince of Persia, la possibilité d’alterner entre passé et présent pour dans un même lieu.
  • Des combats asses sommaires, esquive, frappe forte, frappe légère, roulage face à des ennemis répétitifs mais très bien réalisés.

Qu’en penser ?

Le jeu a une durée de vie entre 8 et 10 heures, avec une « pression » sur les épaules du joueur, à savoir que s’il meurt trop, sa sauvegarde est effacée et il doit reprendre au début du jeu. À priori ce serait un fake, des testeurs sont morts cinquante fois sans avoir la sauvegarde effacée. Une façon supplémentaire d’accentuer l’ambiance déjà très tendue dans le jeu. Finalement l’expérience même si elle est intéressante, unique, s’avère assez oppressante et répétitive. Les combats sont très longs, des nuées d’ennemis qui n’en finissent plus mais ils sont très bien réalisés si bien qu’on ne se lasse pas. Les puzzles quant à eux sont parfois laborieux, il faut parfois un certain temps pour trouver le bon endroit afin de voir apparaître la rune. Certaines phases en outre, on pensera à la partie du jeu où il faut maintenir une torche allumée pour ne pas être dévoré par les ténèbres sont particulièrement stressantes et donc prenantes.

Hellblade : Senua’s Sacrifice est une expérience de jeu originale, oppressante, la carte de la psychose jouée par le studio de développement indépendant Ninja Theory est intéressante et permet dans le cadre d’un jeu d’imaginer la souffrance des individus atteints par cette maladie.