Mieux gérer ses réunions Teams avec des élèves de collège et lycée

Teams le logiciel de Microsoft est certainement devenu l’outil le plus utilisé au monde dans le travail, afin de réaliser des visios mais aussi un travail collaboratif. Le logiciel est fonctionnel, pratique, efficace mais n’a pas été pensé pour travailler avec des collégiens. En effet c’est un logiciel à destination de l’entreprise et le plus bas niveau, c’est pour les étudiants. Avec des collégiens et des lycéens il manque de façon évidente des fonctionnalités de modération dynamique, pouvoir facilement exclure un élève s’il le faut, pouvoir couper le micro des uns et des autres. Ces fonctionnalités ne sont pas activées par défaut, il faut aller dans les options de réunion.

Deux options sont fondamentales pour avoir un peu de pouvoir durant la visio :

  • Imposer la salle d’attente aux élèves. Cela permet de faire l’appel car au moment où j’écris ces lignes il n’y a pas d’outil de contrôle à postériori, et le nombre de participants qui est affiché dans une info-bulle ne permet pas d’avoir tout le monde quand le nombre de personnes est important.
  • Bien vérifier que vous êtes le seul à pouvoir présenter la vidéo ce qui vous évitera d’avoir des élèves qui s’amusent à vous couper le son ou vous changer votre fond

Plus discutable, la possibilité de désactiver le son des participants dès le départ, les enfants doivent lever la main pour pouvoir prendre la parole, à ce moment-là, on réactive le micro.

On notera que l’application de ces stratégies qui nécessitent une interactivité permanente s’adresse à ceux qui vont faire la visio en utilisant leur écran ce que je recommande avec des élèves plus jeunes. Avec des élèves plus âgés, plus sérieux, on peut utiliser un tableau ou un support de façon à se libérer de l’écran. L’avantage est évident, la sensation de retrouver une classe mais avec comme seul canal de communication un ordinateur unique. Il est évident qu’il faut que les élèves soient capables de gérer leur temps de parole afin de ne pas transformer le cours en cacophonie.