Restez curieux, restez prudent : avons-nous tous quelque chose à vendre ?

Quel est le point commun entre quelqu’un qui vous propose une vidéo pour devenir millionnaire et une autre personne qui vous propose sa méthode pour vivre en plein milieu de la forêt ? Ces deux personnes ont quelque chose à vous vendre.

Un peu d’analyse. Si demain tout le monde devient millionnaire, c’est qu’il y a un problème. L’accès à la richesse promise ne peut se faire que par le talent, la chance, un héritage, une idée de génie, mais ne peut pas être accessible à tout le monde sinon ça se saurait. Si demain quelqu’un trouve un business rentable, il a tout intérêt à le garder pour lui, sinon il rentre en concurrence avec d’autres personnes qui voudront copier son business.

De la même manière, des gens qui vous expliquent leur mode de vie en forêt, la possibilité pour vous de suivre le même chemin oublient que si tout le monde du jour au lendemain part vivre en forêt ce ne serait plus le cadre de vie idéal qui serait proposé mais une surpopulation, les uns sur les autres, la bataille pour les ressources etc …

On pourrait penser que ces gens-là en vous livrant leurs secrets, scient la branche sur laquelle ils sont assis, mais en fait non, c’est qu’ils ont quelque chose à vendre. Un exemple.

Cette vidéo n’a été vue « que » 8500 fois en deux semaines pour un garçon qui compte plus de 140.000 abonnés. Si on fait un tour sur l’ensemble des vidéos de la chaîne, on plafonne de façon exceptionnelle à 75000 vues sur une vidéo, dans l’ensemble on est plutôt aux environs de 10000. Le décalage entre le nombre d’abonnés et le nombre de vues doit toujours interpeller. Ce n’est pas toujours une vérité, on peut avoir des contre-exemples comme des chaînes intellectuelles où il fait bon s’abonner pour dire qu’on regarde, sauf qu’en fait on ne regarde pas parce que c’est trop compliqué.

Tous les codes utilisés sont les mêmes que toutes les personnes qui font du coaching de développement personnel, qui vous apprennent à vivre mieux, à devenir riche etc … La finalité reste toujours la même, la vente d’une formation, la vente d’un livre, ou à terme des cours de coaching particuliers. Je vous invite à regarder la vidéo de Babor Lelefan sur la thématique qui décrypte parfaitement le business modèle très présent sur Youtube.

On pourrait penser que c’est une évidence et pourtant des gens crédules, des gens dans le malheur ont envie de croire que ça va fonctionner et finissent par payer. Les stratégies de vente, la communication, tout est parfaitement rodé mais le problème reste toujours le même. Si vous avez une bonne idée, si bien sûr il vous faudra communiquer le mieux possible pour la vendre, il faut à la base une bonne idée. On ne fait pas un business sur du vent, sur de la communication sauf quand on est Youtubeur.

La notion de vendre quelque chose ne s’arrête pas à des vidéastes qui vous proposent de devenir riche. De nombreuses personnes se sont lancées dans le développement personnel, et exactement de la même manière vont vous vendre des méthodes pour aller mieux. On profite ici encore d’une situation de mal-être, une volonté de s’en sortir pour inciter les gens à payer.

Parfois, c’est plus inattendu.

Il s’agit d’un garçon qui vit dans une Tiny House, qui fait preuve de minimalisme et qui explique son mode de vie, ses réflexions sur la vie. Bien évidemment, on ne va pas taxer le Youtubeur de mauvaise foi, et supposer qu’il vit bien de la façon qu’il décrit, il ne fait pas semblant. Bien sûr encore, son message positif qui vise à réduire la consommation, prendre davantage le temps, arrêter les achats compulsifs est pertinent mais pas révolutionnaire. Ce qui pose davantage de problèmes c’est que pour vivre son expérience, il demande d’être soutenu financièrement par des internautes qui vivent peut-être quant à eux de la manière qu’il condamne et ça marche plutôt correctement.

Je pense que les gens qui entrent dans une démarche de décroissance, de minimalisme, le font de façon plus profonde que l’aspect matériel, ils le font aussi de façon spirituelle. Notre société est de plus en plus oppressante et certaines personnes se mettent effectivement en rupture avec la société, s’isolent pour prendre du recul. Par conséquent, entrer dans cette démarche de ce type tout en maintenant un compte Pinterest ou utiliser Youtube qui est tant décrié et propriété de Google doit interpeller sur la démarche.

Toute prise de parole publique est intéressée. Cela n’est pas forcément de façon négative. Lorsque les premiers écologistes ont commencé à évoquer le réchauffement climatique, ils ne visaient pas un intérêt individuel mais un intérêt collectif, celui de la pérennité de l’homme. Lorsque Edward Snowden a lancé l’alerte sur les agissements des services secrets américains, la NSA, qui espionne les gens de façon mondiale, son acte le conduit à devoir quitter son pays où il est encore considéré comme un traître à la nation. Des gens prennent la parole de façon publique car ils veulent rendre le monde meilleur faisant passant l’intérêt collectif devant leur intérêt personnel.

Le discours public se doit d’être analysé : qui parle et dans quel intérêt sont les deux premières questions qui doivent vous venir à l’esprit. Bien évidemment la compréhension du contexte est fondamentale pour comprendre le discours. Restez curieux, restez prudent !