Derrière nos écrans de fumée, documentaire Netflix

Derrière nos écrans de fumée ou « social dilemna » est un document fiction Netflix sur les réseaux sociaux. La partie fiction c’est la présentation d’une famille face aux réseaux sociaux, avec une personnification des algorithmes qui fait un peu penser au dessin animé de Disney, Vice-versa avec les sentiments qui sont au commande du cerveau, sauf qu’ici ce sont les algorithmes qui sont aux commandes des notifications, des recommandations, des différentes sollicitations pour faire rester le jeune dans le réseau.

Les algorithmes au travail

Pour la partie documentaire, il s’agit de témoignages d’anciens de la tech qui ont occupé des places à responsabilité dans les sociétés créatrices des réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram. On trouvera par exemple le créateur du scroll infini, celui qui fait que vous pouvez faire défiler sans aucun arrêt votre timeline qui sera toujours remplie. Le but des réseaux étant de vous faire passer le maximum de temps dans le réseau, de façon à accentuer le ciblage publicitaire.

Si le documentaire est pertinent, s’il permet d’amener le débat avec des jeunes notamment dans un cours de SNT, il est discutable sur deux points :

  • Le discours est totalement manichéen c’est à dire qu’il s’agit d’un procès à charge des réseaux sociaux. On oublie ici complètement l’aspect positif, moyen de se faire connaître, de faire vivre son business, de partager son talent, de communiquer. Et c’est certainement ce qui manque ici, le pendant positif, montrer qu’il est aussi possible de maîtriser les réseaux sans qu’ils nous maîtrisent.
  • Les témoignages sont effectivement ceux d’experts qui connaissent parfaitement les mécanismes et les rouages pour en être souvent les auteurs. Néanmoins il y a une perde crédibilité du fait de s’inscrire aujourd’hui comme des accusateurs de ce modèle et de gagner de l’argent avec. En effet, les ingénieurs qui défilent ont fait de leur métier la dénonciation du système en montant leur propre société de conseil, en faisant des conférences ou en passant à la télé. Finalement on peut s’interroger sur leur crédibilité, ils ne gagneraient pas d’argent aujourd’hui si les réseaux étaient plus « raisonnables ».

Derrière nos écrans de fumée est un reportage à voir en famille, à montrer aux élèves mais qui doit être pris comme toute information avec une dose d’analyse et de recul nécessaire. Le documentaire reste en outre un excellent moyen d’ouvrir le débat sur un enjeu de société, le temps passé devant les écrans.