C’est quoi le cloud ?

Le cloud, souvent associé à cloud computing, c’est l’informatique dans les nuages. Il s’agit en fait, d’une simple expression pour expliquer ce qu’on fait déjà depuis des années mais sous un nom certainement moins poétique : le web

Prenons un exemple simple, vos photos. Vous ne stockez plus vos photos sur votre ordinateur, vous les stockez via un service comme Google Photo ou Dropbox. Le fait de ne plus stocker physiquement sur votre appareil mais sur l’internet nous fait dire qu’on stocke dans le cloud, les nuages. Mais que représentent ces nuages en informatique ?

Ces nuages sont tout simplement des ordinateurs situés dans des datas centers, des lieux avec plusieurs centaines de machines.

J’explique en introduction que c’est ce qu’on fait depuis le début de l’internet et c’est le cas. Tous les sites internet sont hébergés sur des serveurs, c’est à dire des ordinateurs. Vos photos sont donc stockées sur un disque dur quelque part dans le monde ce qui entraîne quelques interrogations. Concrètement vos photos sont sur l’ordinateur de quelqu’un d’autre, c’est le principe du cloud. Qui dit que vos photos sont en sécurité ? Qui dit que vos photos sont correctement sauvegardées ? qui dit que la société qui conserve vos photos ne les regarde pas ? Et si une simple photo de paysage n’a pas d’importance, le cloud concerne tous les secteurs aujourd’hui, notamment celui du partage de documents qui peuvent être confidentiels. De nombreux outils collaboratifs sont apparus dans ces dernières années, de nombreuses entreprises les utilisent, quelle garantie pour une société de savoir qu’elle n’est pas espionnée. Et d’ailleurs le problème va plus loin. Qui dit que l’entreprise qui conserve vos fichiers ne vous espionnent pas mais qui dit que le matériel par lequel transitent vos fichiers ne vous espionnent pas aussi ?

Vous me trouvez paranoïaque ? Pas du tout, de nombreuses sociétés américaines et européennes ont arrêté d’utiliser du matériel chinois, car il est apparu des portes dérobées qui faisaient fuiter des informations.

On retiendra que le cloud ce n’est que l’ordinateur de quelqu’un d’autre, que pour atteindre cet ordinateur la route est peut-être parsemée de fuites et que rien n’assure que le propriétaire de l »ordinateur de destination ne fouille pas dans les fichiers. Une sauvegarde sur un disque dur externe déconnecté de l’internet reste encore de nos jours une bonne alternative pour sauver ses fichiers.