Des « fermes » d’ordinateurs portables pour miner du bitcoin

Afin d’optimiser le minage du bitcoin, on crée des fermes, c’est-à-dire des hangars plein d’ordinateurs qui minent toute la journée.

Le bitcoin, monnaie virtuelle reine de la spéculation

Je ne rentrerai pas dans les détails du fonctionnement du bitcoin, je ne maîtrise pas assez pour cela. Quelques lignes toutefois pour essayer de faire comprendre la situation. Le bitcoin est une monnaie virtuelle qui n’est pas soumise au cours de l’or. C’est donc une monnaie qui a des règles totalement différentes des autres. Elle attire non seulement les spéculateurs, mais aussi des gens pas toujours très honnêtes. Ils peuvent en effet utiliser plus facilement du bitcoin qu’une monnaie classique pour faire des achats illicites. Au moment où j’écris ces lignes, 1 bitcoin c’est plus de 40.000 €. Il y a quelques années, c’était 10 fois moins.

Une monnaie qui se mine

La particularité du bitcoin c’est qu’il se « mine ». Pour gagner des bitcoins il faut faire travailler des ordinateurs. Les cartes graphiques ces dernières années sont devenues tellement puissantes qu’elles sont désormais utilisées pour « miner » du bitcoin. C’est un véritable problème pour les joueurs puisque les cartes sont détournées de leur fonction première :jouer. On voit leur prix augmenter de plus en plus, la loi de l’offre et de la demande.

Rajoutons à cela qu’il y a une pénurie mondiale de DDR6, la RAM pour réaliser des cartes vidéo. On se rend compte que la pénurie de cartes graphiques est vraiment, très, très importante. Pour compenser cette pénurie, les joueurs n’ont pas d’autres choix que d’attendre et de conserver leur matériel actuel. Ou encore se tourner vers le marché de l’occasion qui lui aussi voit ses prix flamber. Les mineurs de bitcoin quant à eux, contournent le problème en achetant des ordinateurs portables avec des puces graphiques surpuissantes.

Une ferme de portables minant du bitcoin, source clubic

Un problème énergétique de masse

On pourrait considérer que tout ceci se résume à une pénurie de matériel. Empêcher des joueurs de faire Top 1 à Fortnite mais il faut prendre en compte l’aspect énergétique. L’ensemble des ordinateurs utilisés pour faire fonctionner le bitcoin correspondrait à l’électricité de l’Argentine ! Bien évidemment, les débats sont enflammés autour des sources d’énergie en expliquant que la majorité du bitcoin est miné par de l’énergie verte, éolienne, panneaux, solaires etc. Quoi qu’il en soit, la consommation électrique quelle que soit son origine est tellement considérable qu’elle devrait faire réfléchir. Surtout que ce n’est que le début.

Le bitcoin est un sujet particulièrement complexe qu’il est très difficile de vulgariser, vous pouvez essayer de comprendre un peu avec cette vidéo :