C’est quoi la neutralité du net ?

Aujourd’hui quel que soit le fournisseur d’accès internet si vous allez sur :

  • Snapchat,
  • Youtube
  • Netflix
  • Wikipedia

Vous avez la même bande passante. Concrètement, ça va aussi vite d’aller sur chacun de ces sites. Quel que soit le nombre de vidéos que vous regardez sur internet, quelle que soit la quantité que vous consommez, sur une ligne fixe, pas sur un abonnement portable, vous payez la même chose chaque mois. D’ailleurs quelle que soit la consommation de votre voisin vous payez autant que lui si vous avez le même forfait.

On peut alors se poser les questions suivantes qui sont légitimes : si je consomme moins que mon voisin pourquoi je paye la même chose que lui ? Si Netflix et Youtube consomment cent fois plus de bande passante que Wikipedia, pourquoi Netflix et Youtube ne payent pas plus que Wikipedia pour afficher leurs contenus sur le net ?

Pour cela, il faut comprendre le fonctionnement de l’internet. Dans le monde, les diffuseurs de contenus, les sites, les réseaux sociaux ne payent pas pour être diffusés. Par exemple, pour le site restez-curieux, nous payons le nom de domaine et nous payons l’hébergement de nos pages web, pas plus. Que nous faisions 50 vues ou 1 milliard cela ne change rien.

Ce sont les fournisseurs d’accès Internet comme Bouygues, Orange, Free ou SFR qui assument le trafic. Ils ne demandent pas d’argent à Netflix, ou à Youtube pour payer plus alors qu’ils utilisent beaucoup de leur bande passante. On pourrait y voir une forme d’injustice mais c’est le principe de la neutralité du web.

Prenons le problème à l’envers. Wikipedia est un site précieux, car il permet d’avoir accès à de grandes connaissances, le tout gratuitement. Imaginons que les fournisseurs d’accès internet décident pour une raison ou pour une autre de rendre le site inaccessible. Sur le même principe, imaginons que SFR empêche ses internautes d’aller sur le site de TF1 parce qu’il appartient à Bouygues ou que Free ralentisse les sites propriétés de Orange. Afin d’éviter les abus, de façon à ce que chaque site soit à égalité, la neutralité du net a été instaurée. Elle permet de garantir que chaque contenu en vaut un autre, et d’être présenté à l’internaute à la même vitesse.

La problématique bien sûr c’est que des sites comme Netflix ou Youtube consomment plus que les autres et les opérateurs que sont Free, SFR, Bouygues ou Orange doivent agrandir les infrastructures pour faire passer encore plus d’informations. Ce qui explique en passant l’arrivée de la 5G et le déploiement de la fibre optique. Il faut faire grossir les tuyaux pour faire passer de la vidéo, de la musique, toujours en plus grande qualité. Les opérateurs seraient alors tentés de faire payer ceux qui utilisent le plus les tuyaux : les gros sites bien sûr, mais aussi les plus gros consommateurs du côté des clients mais ils ne peuvent pas grâce ou à cause de la neutralité du web.

Historiquement la neutralité du web a été remise en question durant la période du COVID. Pourquoi ? Tout simplement parce que les données médicales, le travail, ont été privilégiés par rapport aux loisirs, si bien que la qualité de Netflix, de Youtube ou encore la vitesse de téléchargement des jeux ont été diminués de façon à laisser de la place pour des données plus urgentes.

Les opérateurs ont bien sûr profiter de l’opportunité pour faire valoir un internet à plusieurs vitesses et donc à tarifs différents ce qui est encore refusé. Jusqu’à quand ?