L’arnaque au boncoin

Vous venez de mettre à la vente un objet quelconque, mais d’une certaine valeur tout de même, vous recevez, sans aucun échange, le mail suivant.

Quelques éléments montrent qu’il y a un problème. La première phrase « après analyse de votre annonce » n’est pas le vocabulaire utilisé lors d’un achat de bien d’occasion. On dirait « je suis intéressé par votre annonce » tout simplement. Le second élément, c’est que quel que soit l’objet, l’acheteur va prendre des renseignements pour mettre en place en échange avec le vendeur de façon à voir si celui-ci est sérieux, encore plus lorsqu’il s’agit d’un achat à distance où l’on ne peut pas vérifier l’état de l’objet. L’insistance sur le moyen de paiement, à savoir utiliser Paypal qui est utilisé un grand nombre de fois, l’acheteur potentiel insistant d’ailleurs plus sur le moyen de paiement que sur l’objet. Le fait de proposer 10 € de plus pour mettre en confiance le vendeur.

Comment fonctionne cette arnaque ? Paypal est un site totalement légal, gratuit à l’inscription, on notera qu’il y a toutefois des frais de transaction. Si vous vendez quelque chose en utilisant paypal et que vous le vendez 100 €, paypal prendra quelques euros pour la transaction. Il s’agit d’un moyen de paiement reconnu, sécurisé, puisqu’il assure une protection quand la transaction se passe mal. L’arnaque est la suivante. L’escroc joue sur le tableau de la précipitation, comme souvent dans les fakes news ou dans les arnaques. Il veut que vous alliez vite pour ne pas vous laisser le temps de réfléchir. Si vous allez plus loin dans la transaction, le faux acheteur enverra un faux mail faisant croire que le virement paypal a été fait et va vous demander de vous dépêcher d’aller poster le colis.

Certaines personnes qui seront contentes d’avoir vendu leur bien, ne prendront même pas le temps de vérifier si le paiement a été effectué sur leur compte. Ils auront donc donné un objet contre … rien.

Faites attention à ne pas confondre vitesse et précipitation 🙂